Smart Mobility

Les voies ferrées en Chine : un modèle d’innovation et d’expansion

La Chine possède déjà certains des plus grands systèmes de métro et ne semble pas vouloir s’arrêter là. Elle investit en effet dans le développement de ses solutions de mobilité à l’échelle urbaine et nationale. La Chine va consolider ses atouts en adoptant davantage de réseaux ferrés intelligents offrant une numérisation et une automatisation accrues. À mesure qu’elle étendra ses systèmes ferroviaires, la Chine fera appel à des partenaires spécialisés dans les infrastructures de mobilité pour garantir un accès fluide à ses lignes. URBAN HUB se penche sur quelques-uns des incroyables systèmes ferrés de Chine qui comportent également des ascenseurs, escaliers mécaniques et services de pointe assurant un excellent flux de passagers.
Smart Mobility
Accompagner les citoyens vers de meilleures solutions - La mobilité urbaine peut toutefois s’avérer intelligente : les citadins lassés par les villes congestionnées apportent des innovations en matière de mobilité intelligente par le biais de nouvelles technologies mobiles, d’applications intuitives intégrant les transports publics, d’infrastructures de meilleure qualité ou du covoiturage.
133 vues

Fait le 20/09/2021

Trains et métros en Chine : une expansion à pleine vitesse

Intégrant des systèmes très impressionnants, le vaste réseau ferré chinois est essentiel aux infrastructures de mobilité à l’échelle urbaine et nationale de l’empire du Milieu. Par exemple, la Chine possède le plus grand réseau ferré à grande vitesse au monde. D’une longueur de 37 000 km , il représente 64 % de l’ensemble des réseaux à grande vitesse mondiaux.*

Beijing Metro Station
China High Speed Train Front

Néanmoins, pour continuer à répondre aux besoins des 3,5 milliards d’usagers annuels des voies ferrées chinoises, les projets de construction sont en plein boom. Des estimations récentes prédisent que, d’ici à la fin 2035, la Chine possédera un réseau ferré de plus de 200 000 kilomètres, parmi lesquels 70 000 km de voies à grande vitesse.*

L’accent mis sur les solutions numériques permettra à la Chine de créer très rapidement l’un des réseaux ferrés les plus modernes et efficaces au monde. Des concepts de réseau ferré intelligent utilisant la technologie 5G et le système de navigation par satellite BeiDou (BDS) pourraient améliorer la capacité de transport dans les trains de plus de 30 % et faire économiser environ 9 000 kWh d’électricité.*

Que ce soit en matière d’expansion ou de technologie, la Chine semble modeler l’avenir du transport ferroviaire. L’empire du Milieu est le leader du secteur ferroviaire mondial et exporte déjà ses technologies et produits pour lignes à grande vitesse à des dizaines de pays. Ce savoir-faire et cet engagement en matière d’innovation se retrouvent dans de nombreux systèmes ferroviaires dans toute la Chine.

China Railway Cities

Xi’an : le métro aux nombreux fans

Transportant environ 2,354 millions de passagers par jour, le métro de Xi’an dessert à la fois Xi’an, l’une des villes les plus peuplées de Chine, et Xianyang. La nouvelle ligne 14 de ce réseau de métro vaste et très fréquenté a été lancée en juin 2021 – juste à temps pour transporter les supporters assistant aux 14e Jeux nationaux de Chine organisés en septembre 2021.

La ligne 14, qui couvre désormais un itinéraire très demandé, intègre une technologie de pointe. En effet, la ligne est dotée d’un système de prédiction des défaillances et fonctionne avec une énergie de traction verte intelligente. Elle utilise également l’architecture Big Data pour surveiller intelligemment les systèmes d’exploitation et permettre une maintenance prédictive assurant un meilleur service.

Les 126 escaliers mécaniques et 34 ascenseurs installés par TK Elevator seront essentiels pour garantir un accès fluide à la ligne et un flux de passagers efficace. L’entreprise connaît déjà le métro de Xi’an puisqu’elle y a installé des centaines d’unités sur les autres lignes.

Luoyang : une ville historique avec une mobilité moderne

Luoyang, l’une des quatre capitales historiques de Chine, est entrée dans l’ère du transport public moderne lorsqu’elle a ouvert sa première ligne de métro en 2021. Longue de 23 km, la ligne 1 du métro de Luoyang possède des rames dotées de fonctionnalités écoénergétiques comme un système d’ajustement automatique de l’éclairage et d’autres innovations telles qu’un dispositif d’arrêt en station de précision. La ligne relie les parties est et ouest de la ville qui se situe au nord de la rivière Luohe.

Afin de garantir un accès aisé à la ligne 1 du métro emblématique de la ville, TK Elevator a installé 234 ascenseurs et escaliers mécaniques – l’entreprise est ainsi le plus grand fournisseur d’escaliers mécaniques de l’ensemble du projet. L’inauguration d’une voie de métro nord-sud, la ligne 2, longue de 18,4 km est prévue fin 2021. Cette ligne sera équipée de plus de 200 unités de TK Elevator. Situé dans une ville environ neuf fois plus grande que Londres, ce système de métro est voué à s’agrandir.

 
Luoyang Subway

Shanghai et Beijing : des villes concurrentes mais connectées

Shanghai et Beijing rivalisent pour devenir la métropole ayant le plus grand réseau de métro. Comptant 428 stations, 24 lignes et 727 km de voies, le métro de Beijing transporte plus de dix millions de passagers par jour. Si celui de Shanghai ne possède « que » 381 stations et 18 lignes, en matière de voies il dépasse le métro de Beijing avec ses 743 kilomètres.

Une liaison ferroviaire à grande vitesse de 1 318 km connecte les deux mégapoles – un trajet qui dure désormais entre 4,5 et 6,5 heures contre dix auparavant. Il s’agit de la plus longue ligne à grande vitesse jamais construite en une seule phase au monde.

TK Elevator a fourni 253 unités pour les 18 gares que compte la ligne à grande vitesse. Les escaliers mécaniques sont équipés de fonctionnalités comme un éclairage LED de l’espace entre les marches pour plus de sécurité ainsi qu’une fonction « stop and go » pour garantir une efficacité énergétique de pointe et réduire les coûts opérationnels. Les escaliers mécaniques ralentissent jusqu’à s’arrêter dès qu’il n’y a plus de passagers et redémarrent automatiquement lorsqu’une personne dépasse une barrière lumineuse.

Shenzhen, Fuzhou et Zhengzhou : les métros à suivre

Shenzhen est une mégapole qui bâtit rapidement un immense système de métro. Depuis son inauguration en 2003, le métro de Shenzhen est rapidement devenu l’une des plus longues lignes de métro au monde (411 km). D’ici à 2030, le réseau s’agrandira encore et inclura huit lignes express et 24 lignes normales sur 1 142 km de voies. À ce jour, TK Elevator a installé et entretenu plus de 700 unités sur six lignes différentes.

Comptant près de sept millions d’habitants sur une superficie d’environ 12 000 km2, Fuzhou est une ville immense – ce qui signifie que son système de métro est voué à s’agrandir dans les années à venir. Actuellement, le métro de Fuzhou possède 61 km de voies et 47 stations. En 2022, il en comptera 111 km de plus. Le système de métro dispose de 600 unités de TK Elevator réparties sur 4 lignes. En outre, TK Elevator assure la maintenance de toutes les unités.

Avec ses voies la reliant à l’Europe, la ville de Zhengzhou est l’un des principaux pôles du réseau de transport chinois. Forte de ce statut, il n’est pas étonnant qu’elle ait possédé le premier système de métro de la province du Henan. Le métro de Zhengzhou, dont les voies rapides desservent les districts urbains et suburbains, compte 148 stations et sept lignes s’étendant sur 206,5 km. TK Elevator a activement contribué au développement de cette infrastructure au fil des années. L’entreprise a en effet géré la livraison et la maintenance de centaines d’escaliers mécaniques et d’ascenseurs – et elle a récemment fourni 375 unités pour la ligne 6 du métro.

Une pionnière de la mobilité urbaine

Avec la rapide expansion de ses systèmes de métro dans les années à venir, la Chine restera l’un des leaders du développement de nouveaux types de technologies de train, comme les lignes autonomes ou les systèmes de train sans caténaire et sans contact. Avec sa volonté d’innover et d’améliorer les services dans le secteur ferroviaire, la Chine est l’influenceur à suivre.

 
China vs. London

Les réseaux de métro de Chine comparés au métro londonien.