Energy Efficiency

Les matériaux et mesures permettant l’efficacité énergétique dans les bâtiments

Qu’il s’agisse de petits immeubles ou de gratte-ciel, les bâtiments représentent environ 40 % de toute l’énergie consommée. Dans les zones urbaines à forte densité de population notamment, créer des bâtiments durables et écoénergétiques est primordial pour atteindre les normes de neutralité climatique. L’utilisation de différents matériaux de construction est de plus en plus étudiée pour améliorer l’efficacité énergétique et réduire les émissions d’un bâtiment. Des matériaux naturels ou recyclés aux matériaux hybrides et composites, les options ne manquent pas. URBAN HUB se penche sur ces matériaux et sur d’autres mesures contribuant à l’efficacité énergétique dans la construction aujourd’hui.
Energy Efficiency
Économiser l’énergie tout en éliminant les déchets - L’efficacité énergétique dépend en outre de l’expansion des énergies durables, telles que le solaire ou l’éolien.
535 vues

Fait le 25/06/2021

Au naturel

Dans les constructions à petite échelle en particulier, les matériaux tels que le pisé, le bois et même la paille sont utilisés comme alternatives naturelles aux options produites synthétiquement. Tout en étant naturels, ces matériaux sont hautement résistants, durables et fournissent une excellente isolation, aidant les bâtiments à atteindre une efficacité énergétique optimale.

Le bois, même pour les structures à grande échelle et les gratte-ciel1, continue à être exploré en tant que matériau permettant de créer des bâtiments durables et innovants. En plus de son efficacité énergétique naturelle, le bois améliore la durabilité d’un bâtiment à plusieurs niveaux, notamment en réduisant les délais de construction et le poids total de la structure.

 
Mjøstårnet in Norway, the world’s tallest wooden building

Mjøstårnet en Norvège, le bâtiment en bois le plus haut du monde

Matériaux recyclés ou combinés

Les structures à grande échelle dans les centres urbains misent de plus en plus sur une combinaison de matériaux recyclés ou hybrides pour améliorer l’efficacité énergétique. Cela inclut :

  • L’acier recyclé. Ce matériau garantit l’efficacité énergétique grâce à sa durabilité et sa rigidité élevées et utilise moins d’énergie que l’acier conventionnel tout en émettant moins de CO2.
  • Le bois, travaillé ou mélangé à d’autres propriétés. Le bois lamellé croisé (CLT) est composé de lamelles de bois massif scié collées entre elles. Les études montrent que l’utilisation du CLT réduit la consommation d’énergie de 15%2. D’autres composites très durables et écoénergétiques peuvent être fabriqués à partir d’un mélange à parts égales de déchets plastiques et de fibres de bois.
  • Les panneaux isolés structurels (SIP). Constitués d’une mousse isolante entre des couches plus dures de ciment ou de bois, les SIP peuvent réduire les coûts de climatisation intérieure de 50%3.

Pas de solution universelle

Tout aussi important que les matériaux : comment les matériaux sont-ils adaptés pour atteindre la meilleure efficacité énergétique possible ? Les mégapoles peuvent s’inspirer de Hong Kong4. La ville s’est fixé pour objectif de devenir climatiquement neutre d’ici 2050 et progresse vers l’efficacité énergétique en s’occupant d’éléments spécifiques aux gratte-ciel. Entre autres mesures, la ville souhaite :

  • Exploiter les façades au maximum en les revêtant de matériaux fortement réfléchissants pour réduire l’énergie nécessaire pour la climatisation intérieure. Elle prévoit aussi d’utiliser des installations photovoltaïques intégrées au bâti (BIPV).
  • Tripler les systèmes de murs extérieurs pour améliorer les performances énergétiques.
  • Orienter le positionnement des tours pour réduire les effets du soleil.
  • Doter les bâtiments de « cool roofs » (toits blancs). En plus de peindre les toits en blanc, les constructeurs peuvent ajouter des jardins sur les toits et des panneaux solaires car cela améliore l’efficacité des panneaux solaires. Cette technique réduit aussi fortement l’effet d’îlot de chaleur dans les zones à forte densité.
Dachanlage_Hannover_product materials and energy efficiency

Les « cool roofs » améliorent le rendement énergétique d’un bâtiment

Responsabilité des entreprises

L’efficacité énergétique des bâtiments est finalement stimulée par les organisations qui les occupent. Deux initiatives de l’ONU aident les entreprises à atteindre la neutralité climatique. “Race to Zero”5 a pour but d’obtenir du soutien de tous les acteurs non étatiques pour une reprise zéro carbone. « Business Ambitions for 1.5°C »6 est un appel à l’action pour que les entreprises garantissent que leurs émissions correspondent à l’objectif 1,5°C.

TK Elevator a rejoint les deux initiatives avec ses objectifs carbone : une réduction de son empreinte carbone  de 25 % d’ici 2030 et de 50 % d’ici 2040.

En plus de développer sa flotte de véhicules écologiques, TK Elevator voit de nombreuses opportunités pour atteindre ces objectifs. Tous les sites et installations vont s’efforcer d’atteindre une meilleure efficacité énergétique via l’utilisation de matériaux durables, du principe d’économie circulaire et de davantage d’énergies renouvelables. Les entreprises peuvent aider à faire de l’efficacité énergétique dans les bâtiments la norme plutôt que l’exception. Ce faisant, elles ouvrent la voie pour les autres.

Sources

  1. Has the wooden skyscraper revolution finally arrived?, by Oscar Holland via cnn.com/style

  2. Energy retrofit analysis of cross-laminated timber residential buildings in Seoul, Korea: Insights from a case study of packages, by Hyun MiCho et al. via sciencedirect.com

  3. The Most Energy-Efficient Materials From Which to Build a House, by n.u. via hirecentres.com

  4. The city of sustainable skyscrapers, by Matthew Keegan via bbc.com

  5. Race To Zero Campaign, by n.u. via unfccc.int

  6. Join the Campaign for Our Only Future, by María Fernanda Espinosa Garcés et al. via unglobalcompact.org