Cities

Résilience urbaine : votre ville est-elle prête à affronter une crise ?

D’ici 2050, 70 % de la population mondiale résidera en ville, c’est pourquoi nous devons organiser la vie urbaine intelligemment. De nombreuses innovations et compétences ont donné lieu à des idées pour une vie urbaine durable, des villes intelligentes et même des villes heureuses. La ville résiliente doit encore être intégrée à ces perspectives. Sans résilience urbaine, rien ne peut prospérer. Les décisionnaires urbains cherchent à obtenir des conseils pour réduire les risques à travers une stratégie de dépendance globale. URBAN HUB revient sur quelques initiatives qui ont été prises pour mettre en œuvre la résilience urbaine.
Cities
Intelligentes à l’intérieur comme à l’extérieur - De nombreux aspects des villes intelligentes relèvent simplement d’un urbanisme réussi, intégrant à la fois les avancées des technologies numériques et la nouvelle compréhension de principes plus anciens, à savoir les notions de relations, de communauté, de durabilité environnementale, de démocratie participative, de bonne gouvernance et de transparence.
7619 vues

Fait le 03/01/2020

Une ville résiliente est une ville parée pour l’avenir

Selon les Nations Unies, les pertes annuelles moyennes dues aux catastrophes naturelles s’élèvent à plus de 250 milliards de dollars. Et il ne s’agit là que du bilan économique ; le bilan humain est incommensurable. Les villes peuvent faire plus pour protéger les habitants en favorisant une infrastructure physique et sociale robuste – en d’autres termes, en mettant en œuvre une résilience urbaine.

La résilience urbaine désigne la capacité des systèmes urbains à préserver une certaine stabilité lors d’un événement stressant ou traumatisant, sauvant ainsi des vies et des biens. La résilience englobe la planification des risques, mais également la flexibilité de s’adapter à des conditions qui évoluent. Un plan de résilience efficace se base sur une approche multidisciplinaire.

Solaris Building

Intelligent, diversified urban planning

Le concept de ville résiliente fait souvent penser à la construction de ponts et de digues ou à la mise en œuvre de gros projets d’infrastructure visant à « renforcer » la ville. Cependant, la résilience repose également sur la capacité à s’adapter et à se remettre d’un événement ; parfois, il vaut donc mieux voir les choses en petit. Les plans de résilience globaux relieront plusieurs mesures de sécurité et solutions à petite échelle pour former un ensemble cohérent.

Un travail commun dans le cadre de partenariats public-privé peut permettre de concilier de nouvelles approches. Par exemple, les municipalités explorent la planification basée sur la nature sous forme de toits végétalisés, de trottoirs « éponges » et d’un aménagement paysager à l’épreuve du changement climatique. Dans le même temps, les constructeurs se tournent de plus en plus vers des structures polyvalentes et des matériaux adaptables résistant aux situations climatiques extrêmes.

Dans le secteur de la construction, les fabricants introduisent des innovations axées en priorité sur la sécurité des individus. Un exemple intéressant est la tour de test d’ascenseurs située à Rottweil, en Allemagne. Elle utilise un amortisseur actif pour simuler les tremblements de terre. Ce savoir-faire a été intégré à la tour 181 Fremont de San Francisco, le premier bâtiment où un ascenseur peut être utilisé comme sortie de secours pour faciliter une évacuation plus rapide et plus efficace.

181 Fremont
181 Fremont

Tour 181 Fremont – le premier ascenseur assurant une évacuation sécurisée

Services intelligents et numérisés

En général, les catastrophes menacent l’approvisionnement en énergie. Les villes à faible bilan carbone qui adoptent des méthodes durables et variées de production d’énergie sont plus en mesure de s’adapter et sont donc plus résilientes. On explore de plus en plus les possibilités offertes par les réseaux d’énergie intelligents décentralisés et les méthodes alternatives de production d’énergie, telles que l’exploitation de l’énergie cinétique des trottoirs.

Les systèmes optimisés d’assainissement de l’eau peuvent également renforcer la résilience urbaine en matière de santé publique. Les populations à très haute densité favorisent la propagation des maladies contagieuses. Les gouvernements peuvent exploiter les technologies numériques pour créer un tableau de bord de gestion de l’assainissement, avec un suivi des indicateurs et des facteurs qui sont souvent à l’origine des épidémies véhiculées par l’eau.

 
Pavegen plans to power the world with footsteps

Un accès égal pour tous

L’équité sociale contribue également à la résilience urbaine et signifie que tous les citoyens ont un accès égal aux systèmes urbains. Les habitants des quartiers isolés, souvent plus pauvres, ont souvent des difficultés à s’inscrire aux services les plus courants. La technologie numérique peut faire une différence à ce niveau-là.

Les applications urbaines et les plateformes sociales permettent aux citoyens de se faire entendre et d’être informés des mises à jour et des alertes d’urgence. Les données ouvertes aident les fonctionnaires à prendre des décisions à partir de données factuelles bénéficiant à tous les citoyens et améliorent le partage d’informations, la fourniture de services et le suivi des résultats.

Highly networked public transportation

Most importantly, cities need a sustainable urban public transportation system. A resilient system offers multiple avenues of mobility, and not just motorized, but also a broad offering for bike and pedestrian traffic. Of course, easy access to services is paramount.

A resilient transport system ensures easy usage via options ranging from digital ticketing and online navigation to urban mobility innovations. Cities like Medellín, Colombia, and La Paz, Bolivia have now linked once marginalized neighborhoods to the city center using cable car systems. Other cities increasingly adopt smart mobility solutions not only for easier access but to avoid bottlenecks and crowding.

 
Urban resilience hub

Ensemble, nous sommes plus résilients

Une infrastructure intelligente et robuste est certes importante, mais une structure sociale solide l’est tout autant. Il convient de fournir aux habitants les moyens et les connaissances nécessaires pour s’entraider en période de crise. Parfois, il ne s’agit même pas d’une crise immédiate mais d’un phénomène à long terme, comme la prise en charge d’une population toujours plus âgée. Une ville dont les habitants s’entraident est plus forte.

A resilient future

As populations increasingly become urban, they also become more vulnerable to stresses. Today’s cities need to be smart, green, people-friendly…and resilient. So urban resilience will continue to be a key goal not only among emergency response teams but also among architects, urban planners, engineers, and even social workers – all working together towards holistic solutions.

Sources

  1. UN report finds 90 per cent of disasters are weather, via United Nations

Image Credits

Metro Platform, picture by Voicu Horațiu, taken from unsplash.com