Urbanization

Projet immobilier « The Interlace » : du renouveau pour les villes

L’événement « The World Architecture Festival », l’équivalent de la cérémonie des Oscars dans le monde de l’architecture, a eu lieu à Singapour du 4 au 6 novembre 2015. Un jury composé d’architectes renommés a remis le prix le plus convoité, à savoir le « World Building of the Year », à l’OMA et à Ole Scheeren pour leur projet « The Interlace » à Singapour, à l’issue d’une concurrence féroce les opposant à 338 autres finalistes.

En quoi cette ville horizontale-verticale « révolutionne le monde urbain » et « change les règles du jeu » comme l’a fait remarquer M. Peter Cook, président du jury ? URBAN HUB a identifié les principaux avantages de ce concept gagnant.   

Urbanization
Nos villes, notre avenir - La mégapole nait avec le 21e siècle. Cette tendance à l’urbanisation, qui ne montre aucun signe de faiblesse, est sur le point de modifier en profondeur nos modes de vie et notre manière de travailler et d’interagir au sein de nos communautés.
1191 vues

Fait le 12/05/2016

Le design hexagonal est immédiatement reconnaissable depuis le ciel
Le design hexagonal est immédiatement reconnaissable depuis le ciel – The Interlace by OMA/Ole Scheeren, Photo by: Iwan Baan

Exploiter l’espace au maximum

Comment caser 1 040 appartements sur une surface de huit hectares avec une limite de 24 étages ? La plupart des architectes se contenteraient de construire 12 tours de 24 étages chacune. Ole Scheeren, l’architecte en chef de The Interlace, a réfléchi différemment : il a positionné 31 « blocs d’appartements » horizontalement en suivant une disposition hexagonale, ce qui est tout à fait inédit. Cette approche permet d’avoir des espaces verts et communautaires et de bénéficier d’une meilleure vue sur les alentours.

On obtient un complexe résidentiel de 170 000 m2 conçu comme un « village vertical » offrant un environnement de vie interconnecté ainsi que des espaces récréatifs et sociaux.

Prix remportés par le projet The Interlace :

  • World Building of the Year 2015
    (The World Architecture Festival)
  • 2014 Urban Habitat Award
    (Council of Tall Buildings and Urban Habitat)
  • Best Tall Building Asia & Australasia 2014 Finalist
    (Council of Tall Buildings and Urban Habitat)
  • Best of Best, Domestic Architecture
    (ICONIC Awards 2015)
  • Universal Design Mark Platinum 2014
    (Building and Construction Authority Singapore)
  • Green Mark GoldPLUS2010
    (Building and Construction Authority Singapore)

« The Interlace offre un grand nombre d’espaces ouverts et favorise les interactions sociales et les activités de groupe tout en proposant des espaces plus intimes. Cela encourage la vie en communauté tout en respectant la sphère intime et personnelle. »

Ole Scheeren

Directeur de l’agence d’architecture Büro Ole Scheeren

 

L’isolation verticale se transforme en intégration horizontale

The Interlace est un projet à part car son but n’était pas de passer outre certains obstacles techniques, mais plutôt de s’intéresser à des questions sociales importantes. D’après l’architecte en chef Ole Scheeren, l’idée était de voir les immeubles non pas uniquement comme une solution de logement, mais comme un espace propice à la création d’un sentiment de communauté.

L’orientation horizontale des blocs d’appartements ainsi que les grands espaces communs favorisent les interactions et le partage d’expériences au lieu de créer une ambiance où les silences gênants dans les ascenseurs bondés sont rois.

« Nous étions également fiers d’avoir obtenu le prix Urban Habitat Award remis par le Council on Tall Buildings and Urban Habitat », raconte Ole Scheeren. « Ce prix montre que The Interlace apporte sa pierre à l’édifice du royaume urbain et qu’il s’intègre de manière durable à l’environnement immédiat et au contexte social local. »

Enfermé dans une forêt de tours ? Pas avec The Interlace.
Enfermé dans une forêt de tours ? Pas avec The Interlace. By OMA/Ole Scheeren

Éléments innovants

Les espaces extérieurs créés par la disposition hexagonale sont probablement parmi les éléments les plus remarquables. Les formes hexagonales créent huit cours à thème qui offrent un espace pour se retrouver, faire du sport ou des activités en famille. Et ce qui aurait pu être un accès pour les camions de pompier a été « déguisé » en une piste d’un kilomètre destinée aux vélos et joggeurs.

Puisque les vents dominants passent par les cours ouvertes, ils passent tout d’abord au-dessus des piscines et des lacs artificiels, ce qui crée un microclimat frais qui bénéficie également de l’ombre parfaite créée par les immeubles eux-mêmes. L’emboîtement des différents blocs d’appartements laisse de l’espace pour de nombreux jardins sur les toits, ce qui multiplie les espaces verts et sociaux.

Plusieurs rapports sur The Interlace ont des intitulés tels que « Logements de luxe à Singapour », mais ces articles sont passés à côté d’un des principes élémentaires du projet, à savoir proposer des logements publics abordables. Il est toutefois vrai que le nombre d’équipements peut induire en erreur.

 

The Interlace by OMA/Ole Scheeren
A taste of what Interlace  residents enjoy

L’architecture pour rapprocher l’humain de la nature

Située sur une île et faisant face à une forte croissance démographique, Singapour compte beaucoup sur la construction de tours pour fournir des logements en suffisance à ses habitants. Son horizon est pour ainsi dire majoritairement composé de hauts immeubles.

En regardant la ville depuis le ciel, on voit toutefois une ville luxuriante et verte, semblable à une île tropicale. Avec The Interlace, l’architecte Ole Scheeren a trouvé un nouveau moyen de rapprocher les gens de la nature qui les entoure mais également entre eux. Chose qui est impossible avec les tours que l’on voit habituellement.

La conception du projet avait dès le début pour objectif de répondre aux besoins sociaux. Pour Singapour, cela signifiait créer des liens comme dans un village et s’intégrer à l’environnement tout en offrant une solution abordable pour une telle densité de population. Il est plus facile de combattre les chaleurs tropicales souvent intenses en prenant en considération la direction du vent et du soleil. Bien que The Interlace soit une solution surtout adaptée à la région, son approche sociale/environnementale peut être reprise dans d’autres pays.

« On retrouve la notion de vie en communauté d’un village contemporain dans chaque aspect de The Interlace. »

Ole Scheeren – Directeur de l’agence d’architecture Büro Ole Scheeren

Une richesse d’activités mises en place par la communauté
Une richesse d’activités mises en place par la communauté – The Interlace by OMA/Ole Scheeren

Comment optimiser le mouvement de personnes dans le prochain Interlace ?

The Interlace pourrait très bien déclencher une mode architecturale internationale. Si cela arrive, il est difficile d’imaginer comment les futures itérations de la conception pourraient améliorer le prototype. Le mode de circulation des résidents entre et à l’intérieur des bâtiments pourrait être la prochaine amélioration apportée au projet.

Un ascenseur qui circulerait aussi horizontalement pourrait fortement optimiser le mouvement de personnes grâce à des connexions horizontales et verticales entre les différentes parties de The Interlace.

Dans un complexe immobilier comme The Interlace, l’ascenseur MULTI pourrait se déplacer de structure en structure horizontalement et verticalement en effectuant une boucle continue. Ainsi, où que vous vous trouviez dans le complexe, l’ascenseur le plus proche pourrait vous emmener à n’importe quel endroit.

The Interlace ressemble à un village à flanc de colline
The Interlace ressemble à un village à flanc de colline

Leçons tirées

De ce projet se dégage un enseignement précieux : l’observation initiale de plusieurs exigences techniques n’empêche pas de prendre en compte les facteurs environnementaux et esthétiques.

The Interlace prouve également qu’il est possible d’offrir, sur un marché compétitif, des logements abordables disposant de nombreux équipements avec un degré élevé d’interconnexions et une excellente qualité de vie. La leçon la plus importante que l’on peu tirer est que vivre dans un environnement urbain densément peuplé ne signifie pas forcément devoir rester isolé dans une tour.

« Le projet a été mené avec pour volonté de trouver un nouveau style de vie dans un contexte où les solutions conventionnelles sont légion ».

Ole Scheeren – Directeur de l’agence d’architecture Büro Ole Scheeren

The Interlace

by OMA/Ole Scheeren, Photos by: Iwan Baan

The Interlace est l’un des nombreux chefs-d’œuvre d’Ole Scheeren.

®