Urbanization

L’urbanisation en plein essor : tendances, défis et voie à suivre

En 1950, la population urbaine ne représentait que 30 % de la population mondiale. Cent ans plus tard, en 2050, on estime que le taux de population urbaine atteindra 70 %. Pour faire face à cette vague d’urbanisation rapide, il est indispensable d’adopter une vision nouvelle en matière d’urbanisme et d’utilisation des espaces urbains.

Urbanization
Nos villes, notre avenir - La mégapole nait avec le 21e siècle. Cette tendance à l’urbanisation, qui ne montre aucun signe de faiblesse, est sur le point de modifier en profondeur nos modes de vie et notre manière de travailler et d’interagir au sein de nos communautés.
3686 vues

Fait le 15/11/2014

C’est la première fois, dans toute l’histoire de l’humanité, que plus de la moitié de la population mondiale vit en ville. La tendance actuelle à l’urbanisation va provoquer une hausse vertigineuse des populations urbaines de 2,8 milliards d’êtres humains à l’horizon 2050. Cette croissance aura lieu en grande partie dans les pays émergents.

Cette nouvelle migration en quête de meilleures conditions de vie, d’éducation, de soins médicaux et de culture constitue l’un des virages les plus importants dans toute l’histoire de l’habitat humain. L’une des conséquences de ce phénomène est le changement des sources de prospérité économique : 60 % du PIB mondial est désormais généré par environ 600 villes.

Mais cet afflux massif impose de sévères contraintes aux infrastructures urbaines existantes. Les urbanistes, les autorités, les promoteurs et les constructeurs se voient contraints de repenser la vie urbaine et de s’adapter.

Tendances de la croissance urbaine dans le monde

Les taux de croissance urbaine les plus élevés sont constatés en Afrique, au Moyen-Orient, en Amérique latine et en Asie. Si l’on considère uniquement les agglomérations urbaines (métropoles de plus d’1 million d’habitants), la Chine devrait compter 121 zones de ce type à l’horizon 2020, suivie par l’Inde avec 58 zones.

Dans l’intervalle, de nouvelles mégalopoles de plus de 10 millions d’habitants se sont multipliées dans les économies émergentes comme Shanghai, Sao Paulo, Istanbul et Lagos.

Les grandes villes des économies développées connaissent également une croissance soutenue. En 2020, les États-Unis compteront 46 agglomérations urbaines, alimentées par un taux de croissance plus de 30 % supérieur à celui du pays dans son ensemble. Cette tendance est aussi visible dans le reste de l’Amérique du Nord et en Europe.

Les agglomérations urbaines dans le monde en 2014

Réinventer et restructurer la ville

Une grande efficacité de l’urbanisme et du développement des infrastructures est essentielle au maintien d’une qualité de vie propre à soutenir et encourager les activités, l’industrie et le commerce, sans oublier la vie quotidienne. Il s’agit notamment de la gestion des services de base tels que l’eau, l’électricité, l’assainissement et la mobilité, mais aussi de la création de quartiers résidentiels et de zones commerciales supplémentaires. On estime par exemple que 250 millions de nouveaux logements seront nécessaires en 2030 dans les 12 pays qui représentent 61 % de la population mondiale. Ce besoin impérieux de logements illustre une fois de plus les avantages des immeubles de moyenne et grande hauteur comme lieux de travail et de vie. Ces bâtiments occupent moins d’espace au sol et permettent un contrôle centralisé et intelligent de l’énergie.

Le développement de nouveaux bâtiments résidentiels et commerciaux constitue une excellente occasion d’améliorer l’organisation des villes, car la technologie actuelle rend possible la construction de tours plus propres, plus écologiques et plus économiques que par le passé.

Gérer le flux

La gestion efficace des mouvements de population à l’intérieur et entre les bâtiments n’est pas un luxe, mais une nécessité. Imaginez par exemple le chaos, la peur et la perte financière si tous les ascenseurs d’une grande ville s’arrêtaient subitement.

Parmi les dernières innovations apportées par la première entreprise mondiale d’ascenseurs dans le domaine des technologies de déplacement des personnes, on peut citer des vitesses plus élevées, une sécurité optimisée, l’utilisation d’algorithmes sophistiqués pour la gestion des mouvements, ainsi qu’une nette diminution de l’espace au sol occupé par les cages d’ascenseurs.

Compte-tenu de l’ampleur et de la géographie de la croissance démographique mondiale, de l’augmentation du taux de personnes âgées et du nombre estimé de constructions neuves, il y a urgence à développer des technologies de mobilité horizontale et verticale non véhiculaires. L’encouragement est clair : on estime qu’en 2016, la demande mondiale en faveur de ces solutions de mobilité augmentera de plus de 5% par an pour atteindre 52 milliards d’euros. Des entreprises comme thyssenkrupp investissent dans le développement de nouvelles technologies, dans les personnes et dans l’élargissement de leur présence internationale pour contribuer à faire des villes actuelles et à venir les endroits de notre planète où il fait bon vivre.

Repenser les structures de la prospérité humaine

La majorité des habitants de la planète vit et travaille désormais dans des villes. L’association de la croissance économique avec des collectivités mieux interconnectées et des pratiques plus respectueuses de l’environnement permettrait de redéfinir la prospérité humaine comme la formule gagnante du futur.

Dans cette vision, l’ensemble de l’espace urbain travaille en interaction avec ses habitants, ses entreprises et son secteur public afin de rehausser la valeur commune de ses collectivités. Tout cela n’est possible qu’à l’aide de nouvelles technologies de connexion et d’une approche flexible et heuristique de l’urbanisme.

Partout dans le monde, les villes s’éveillent et découvrent ce qu’est devenue notre planète : un paysage urbain. Ce nouveau siècle placé sous le signe de la métropole marque le début d’une nouvelle ère dans l’existence de l’humanité.Si nous parvenons à relever ces défis avec sagesse, l’humanité pourrait bien être en passe de créer l’écosystème urbain le plus durable et universel de son histoire.