Urbanization

Gentrification : un changement démographique urbain aux États-Unis

L’une des premières définitions du terme « gentrification » a été rédigée en 1964 par Ruth Glass dans le livre London : Aspects of Change. Elle expliquait comment la classe moyenne « s’emparait » des logements dans les quartiers ouvriers « les uns après les autres ».

Ruth Glass a tiré la conclusion suivante : « Une fois que le processus de gentrification a commencé dans un quartier, il se propage rapidement jusqu’à ce que la plupart des familles ouvrières soit déplacées ailleurs et que la nature sociale du quartier ait entièrement changé ». Cela peut faire peur, mais la gentrification est-elle si néfaste ? Nous avons observé le marché américain pour obtenir des réponses.

Urbanization
Nos villes, notre avenir - La mégapole nait avec le 21e siècle. Cette tendance à l’urbanisation, qui ne montre aucun signe de faiblesse, est sur le point de modifier en profondeur nos modes de vie et notre manière de travailler et d’interagir au sein de nos communautés.
2098 vues

Fait le 19/05/2016

Contexte

On parle généralement de gentrification quand une zone urbaine populaire ou pauvre devient prisée par certains groupes de la classe moyenne, qui s’emparent de plus en plus de la zone et poussent les anciens habitants à s’en aller.

Cette mode s’est accélérée ces dernières années, lorsque la génération Y (individus nés entre 1980 et 2000) est entrée sur le monde du travail et a visiblement préféré s’installer en ville qu’en banlieue. Ce phénomène est également dû à des raisons économiques : la crise des subprimes a par exemple poussé les jeunes universitaires à chercher un logement plus abordable à un endroit où il n’est pas nécessaire de posséder une voiture.

Cependant, grâce à l’augmentation du nombre d’initiatives d’embellissement des villes et de projets communautaires, les villes sont aussi devenues plus sûres et plus vivables. Le revers de la médaille : les villes sont « branchées » et deviennent inabordables pour les classes plus démunies. En fait, aux États-Unis, la pauvreté en dehors des villes est actuellement plus élevée qu’en ville.

Toutefois, notons que les lois américaines qui protègent les locataires peuvent varier selon les régions. Cela signifie qu’à certains endroits, les propriétaires ont le droit d’augmenter le loyer jusqu’à ce qu’il soit inabordable et d’expulser directement les locataires dès qu’ils remarquent que la valeur du bien a augmenté.

®

Avantages et désavantages de la gentrification

Avantages Désavantages
Les propriétaires sont incités à construire/rénover des logements Déplacement des habitants à cause de l’augmentation du loyer/des prix
Diminution de la criminalité Disparition des logements à prix abordable
Stabilisation des zones en déclin Déplacement des commerces/industries
Valeurs immobilières plus élevées Prix de l’immobilier démesuré
Hausse du pouvoir d’achat des consommateurs dans les entreprises locales Pression exercée sur les zones extérieures pauvres en raison des déplacements et de la demande de logements
Taux d’inoccupation réduit Rancœur des habitants et conflits
Recettes fiscales locales plus élevées Problème des sans-abris
Encouragement et meilleure viabilité des développements futurs Conséquences psychologiques liées au déplacement
Pression réduite sur les infrastructures et services locaux Augmentation des prix des services locaux
Plus grande mixité sociale Perte de la diversité sociale (on passe de la mixité sociale à la création d’un ghetto riche)
Mise en valeur des biens avec et sans l’aide de l’État Sous-occupation et baisse de la population dans les zones gentrifiées

Source: https://en.wikipedia.org/wiki/Gentrification

Avantages de la gentrification

La gentrification n’est pas nécessairement négative. Certaines communautés permettent à ce phénomène de fonctionner en utilisant des logements à revenus mixtes. Leur but n’est pas de déplacer les habitants actuels, mais d’intégrer les nouveaux arrivants de façon à ce que chacun en bénéficie.

Dans le quartier d’East Lake à Atlanta (Géorgie, États-Unis), les développeurs ont voulu innover et améliorer un ancien quartier dangereux. Ils ont remplacé les logements sociaux par des logements à revenus mixtes et ont créé une organisation sans but lucratif destinée à améliorer les écoles et à fournir des services, tels que des conseils professionnels ou des crèches.

Les revenus pour le programme proviennent d’un endroit qui peut sembler ne pas avoir sa place dans le quartier : un terrain de golf aujourd’hui utilisé par l’association des golfeurs professionnels (PGA).

Écoutez un court programme de la radio américaine National Public Radio afin de découvrir comment un quartier d’Atlanta (Géorgie, États-Unis) procède pour faire fonctionner la gentrification.

 

Écoutez un court programme de la radio américaine National Public Radio afin de découvrir comment un quartier d’Atlanta (Géorgie, États-Unis) procède pour faire fonctionner la gentrification.

La génération Y va-t-elle un jour délaisser les villes ?

D’après un article récemment publié dans le magazine américain Fortune, la génération Y va bientôt « quitter massivement les villes ». Cela s’expliquerait par le fait que ces individus sont nombreux à mieux gagner leur vie, et décident de s’éloigner des zones urbaines au moment de fonder une famille.

Néanmoins, si les villes faisaient davantage d’efforts pour garder leurs habitants, cela permettrait de maintenir la situation actuelle d’une population à revenus mixtes.

 

Tirer les bénéfices

Comme toutes les modes, la gentrification a à la fois des côtés positifs et négatifs. Véritable défi pour l’égalité urbaine, elle constitue également une opportunité à saisir.

Un point positif est que la réserve fédérale de Philadelphie a découvert que les personnes démunies dans les quartiers en pleine gentrification ne sont pas plus susceptibles de déménager que celles vivant dans des zones non concernées. En fait, les habitants des quartiers en cours de gentrification tirent plusieurs bénéfices, comme une meilleure solvabilité, de nouvelles opportunités d’emploi et des conditions de vie plus sûres. La réserve fédérale de Cleveland a également remarqué que la situation financière des résidents s’améliore quand ils restent dans cette zone.

Plusieurs sources comme The Economist, CNN, NPR et The Telegraph indiquent de plus en plus souvent que, de manière générale, la gentrification constitue une évolution démographique positive : de nombreuses villes sont devenues plus sûres, plus diversifiées et la pauvreté a moins tendance à être isolée dans les « mauvais quartiers ».

La gentrification est juste un aspect de notre monde qui s’urbanise : nous sommes de plus en plus nombreux en ville et nous devons travailler ensemble pour en faire des lieux de vie agréables.

Dans ce bref document audio, NPR évoque les recherches récentes qui indiquent de plus en plus que la gentrification fait plus de bien que de mal.