Technology

L’impact de la digitalisation du lieu de travail sur le monde du travail

En ville (et ailleurs), beaucoup s’interrogent : toutes ces nouvelles technologies nuisent-elles à l’emploi ? La question est légitime, la réponse encore à l’étude. Une évolution rapide peut perturber, surtout lorsqu’elle affecte les repères économiques qui jalonnent nos vies.

Une chose est sûre : la digitalisation des lieux de travail est déjà à l’œuvre. Son impact sur les travailleurs à l’avenir dépendra de nombreux facteurs. Parmi eux, la réaction des travailleurs, la préparation des entreprises et secteurs d’activité à cette transformation et l’accompagnement des pouvoirs publics dans cette transition. Ce numéro d’URBAN HUB se penchera d’abord les différentes manières dont la digitalisation affecte les travailleurs de divers secteurs d’activité.

Technology
Utiliser moins de ressources pour stimuler le changement - Quel est le moteur du monde ? Les technologies innovantes. Et en matière de mobilité, de construction, d’énergie et de production, les innovations écologiques modifient particulièrement l’environnement des individus et leur manière d’interagir avec lui.
1361 vues

Fait le 01/03/2017

« Tous les emplois auront une composante digitale ; cela ne veut pas dire que tout le monde devra devenir informaticien. En fait, cette technologie peut apporter des compétences à une population peu qualifiée, grâce à sa simplicité d’utilisation et d’accès. »

Satya Nadella, PDG, Microsoft Corporation, (discours prononcé lors du Forum économique mondial de Davos de 2016)

Qu’est-ce que la digitalisation exactement ?

Commençons par définir ces concepts. Beaucoup pensent que l’évolution majeure que nous vivons repose sur l’automatisation. S’il est vrai que l’automatisation des tâches continue de progresser, elle ne fait que prolonger une précédente évolution. La 4ème révolution industrielle – ou l’Industrie 4.0 – désigne la période que nous vivons actuellement, avec ses machines automatisées, l’intelligence artificielle (AI), le lien interhumain créé par l’Internet des Objets (IoT) et l’informatique dématérialisée, pour créer des systèmes cyber-physiques.

La numérisation et la digitalisation sont souvent employés de façon interchangeable. Dans cet article, nous ferons une stricte différence entre les deux. La numérisation désigne la transformation relativement simple des données analogiques en données numériques. Nous la pratiquons depuis des années. Lorsque vous scannez un document, vous le numérisez.

La digitalisation intervient quant à elle à l’échelle d’une usine, d’un bâtiment ou d’une ville. Elle associe les connaissances issues du Big Data à des services interconnectés et géolocalisés et des préférences individuelles dans le but d’offrir des informations ciblées dans un format convivial. Imaginez par exemple que vous rouliez depuis des heures, que l’heure où vous dînez habituellement approche et que vous aimiez la nourriture japonaise. Sachant tout cela, votre GPS vous indique – sans que vous le demandiez – des itinéraires vers un restaurant servant de bons sushis.

Quelques exemples d’évolution des emplois urbains

Les sushis sont une chose. Mais qu’en est-il du lieu de travail ? Jetons un œil à ce qui pourrait se passer dans un lieu de travail proche de vous.

  • Travail de bureau

    Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à fournir des appareils numériques à leurs employés. Pourquoi ? Parce que ces appareils deviennent de plus en plus indispensables pour diriger une entreprise. Les applications professionnelles permettent désormais virtuellement à tout employé de bureau d’accéder à toutes les informations dont il a besoin et de les utiliser instantanément, depuis n’importe quel endroit, à n’importe quelle heure. Elles permettent également à des équipes virtuelles de collaborer efficacement sur des documents ou projets depuis les quatre coins du globe. Les parents peuvent plus facilement travailler depuis chez eux puisque la digitalisation commence à séparer les concepts de travail et de lieu de travail.

  • Santé

    L’objectif est de soigner le patient. La digitalisation permet d’atteindre cet objectif plus facilement et plus efficacement. Par exemple, les médecins ayant recours à des outils de réalité virtuelle ou augmentée fournissent un examen plus approfondi à leurs patients, avec l’assurance de ne rien négliger dans leur diagnostic. Dans les hôpitaux, les machines reliées à l’IoT fonctionnent ensemble pour assurer une surveillance constante des signes vitaux du patient. Les infirmières sont instantanément alertées du moindre incident. Assistés par la digitalisation, les professionnels de santé ont désormais plus de temps pour apporter une touche humaine, ce que dont les machines sont incapables.

  • Production

    Les lunettes à réalité augmentée sont également utilisées dans les usines pour former les employés et réduire les taux d’erreur. Les travailleurs abordent ainsi les instructions d’assemblage pas-à-pas, pendant qu’ils exécutent leurs tâches, et les lunettes leur indiquent si et à quel moment ils ont fait une erreur. La digitalisation renforce donc la sécurité des emplois manufacturiers. Des machines intelligentes ont désormais remplacé l’intervention humaine sur des tâches risquées qui rendaient les usines si dangereuses pour leurs employés. De plus, des capteurs intelligents intégrés dans des dispositifs de protection surveillent tout, du rythme cardiaque de l’employé à la température en passant par la présence de gaz toxiques, de poussières nocives ou de radiations, et déclenchent une réaction adaptée à temps pour sauver la vie des travailleurs.

  • Logistique

    Selon le Forum économique mondial, « 50 % des camions circulent à vide lorsqu’ils rentrent d’une livraison ». Une réalité insensée aussi sur le plan commercial qu’environnemental ! La digitalisation est la solution pour éliminer ce manque d’efficacité car elle relie plus efficacement le fret à l’espace de stockage disponible. Les magasiniers réalisent leurs inventaires plus facilement et trouvent plus rapidement ce qu’ils cherchent. Les livreurs bénéficient quant à eux d’un avantage sur le « dernier kilomètre » en tirant parti des applications intelligentes combinant navigation, conditions de circulation, préférences des clients et autres informations afin de « cartographier » le mode de livraison le plus performant. Les travailleurs ayant accès aux compétences digitales achèvent leurs tâches plus rapidement, avec moins d’erreurs et de frustration.

Transformation du lieu de travail et de la maintenance des bâtiments

La gestion des installations est un des autres domaines concernés par les transformations induites par la digitalisation. Des capteurs intelligents fournissent des informations en temps réel sur différents systèmes de gestion des bâtiments, comme la climatisation, la tuyauterie, etc., ainsi que des algorithmes analytiques et des protocoles prédéfinis. Le personnel de maintenance intervenant dans le secteur est ainsi averti dès qu’une anomalie est détectée et les informations dont ils ont besoin sont transmises sur leurs appareils portables. Des capteurs digitaux connectés détectant les mouvements dans tout le bâtiment peuvent également prévenir les agents d’entretien des pièces qu’il faut nettoyer et leur signaler celles qui n’ont pas servi depuis leur dernier nettoyage.

Prenons aussi l’exemple de la maintenance des ascenseurs. Au lieu d’attendre qu’une panne survienne, le système MAX permet aux techniciens d’anticiper le remplacement d’une pièce. Réparateur d’ascenseurs chevronné, Bruce Holley, 36 ans d’expérience, analyse les dernières évolutions : « D’après ce que je vois, la majorité des collègues adhèrent vraiment aux changements apportés par la technologie et l’IoT. Connectivité, mobilité, communication, tout s’améliore… Et nous, ingénieurs, tirons profit de tout cela. »

« Beaucoup de gens pensent qu’une technologie toujours plus perfectionnée et autosuffisante risque de tous nous mettre au chômage. D’après ce que j’ai pu observer, c’est loin d’être le cas. La technologie nous donne la possibilité d’envisager des métiers plus nombreux et plus variés : en fait, nous n’avions jamais autant travaillé ! »

Bruce Holley, East region trainer, thyssenkrupp Elevator US

Le travail des constructeurs de villes digitalisées

Des usines aux hôpitaux, en passant par la maintenance des bâtiments, la digitalisation transforme notre manière de travailler. C’est également vrai pour les professionnels qui conçoivent et construisent ces bâtiments, mais aussi les villes qui les abritent et offrent d’autres lieux de travail. Dans la 2ème partie de ce numéro d’URBAN HUB, nous continuerons d’explorer l’univers des lieux de travail urbains digitalisés.