Technology

Transformation du travail : l’avenir de la vie au bureau et la fin du 9-17h

Avec des entreprises comme Google et Facebook offrant des environnements de travail attrayants, il n’est pas surprenant de voir de nombreuses sociétés traditionnelles peiner à retenir leurs talents. Les horaires et espaces de travail flexibles ainsi que d’autres avantages tels que les congés sabbatiques et les salles de jeux sont de plus en plus courants, tandis que les employés ont tendance à ne plus se focaliser uniquement sur leur salaire. 

Si la plupart des employés auraient probablement du mal à l’admettre, la beauté de l’aspect intérieur et extérieur de leurs bureaux peut fortement influencer leur perception de l’entreprise. Pour les salariés d’aujourd’hui, l’ancien style « noir, blanc et gris » des entreprises est tout aussi démodé que la routine professionnelle du 9-17h. Il est temps d’évoluer, et ce grâce à la numérisation.

Technology
Utiliser moins de ressources pour stimuler le changement - Quel est le moteur du monde ? Les technologies innovantes. Et en matière de mobilité, de construction, d’énergie et de production, les innovations écologiques modifient particulièrement l’environnement des individus et leur manière d’interagir avec lui.
836 vues

Fait le 21/07/2016

La fin tant attendue du 9-17h

Il est clair que les individus de la génération Y, toujours plus nombreux à entrer dans le milieu du travail, ne veulent plus connaitre les longs trajets et les horaires de bureau de 9h à 17h qui ont fait le quotidien des générations précédentes. Et dans notre monde de plus en plus numérique, il n’y a aucune raison pour que ce soit le cas.

Les entreprises ont toujours exigé de leurs employés qu’ils soient flexibles et, aujourd’hui, ce sont les employés qui demandent en retour cette même flexibilité. D’après une étude réalisée par Deloitte, les membres de la génération Y accordent autant d’importance à un juste équilibre entre vie professionnelle et vie privée qu’à un bon salaire. les horaires de travail flexibles et les congés sabbatiques ne sont que deux exemples des nombreux avantages que peuvent offrir les entreprises afin d’aider leurs employés à vivre comme ils l’entendent.

Les individus aspirent de plus en plus à travailler dans un espace attrayant et ouvert, conçu dans un design qui reflète leur esprit d’innovation. Il peut s’agir d’un immeuble de bureaux moderne mais, pour beaucoup d’entre eux, cela suppose de travailler là où ils se sentent le plus à l’aise : chez eux.

Pour beaucoup, c’est le bureau du futur.

Télétravail

Le télétravail n’a rien de nouveau, mais les technologies modernes ont nettement amélioré les résultats d’un travail d’équipe et d’une gestion décentralisés. 

En outre, permettre à plus de monde de pratiquer le télétravail pourrait contribuer à répondre à certains défis de l’urbanisation. Par exemple, cela permet aux entreprises de réduire la taille de leur lieu de travail, réduisant ainsi le nombre de voitures en circulation, et par conséquent les embouteillages et les émissions de carbone.

Ces avantages étant de plus en plus évidents, on pourrait voir apparaître une tendance vers de nouveaux bâtiments résidentiels offrant des espaces de coworking aux locataires, à l’instar de The Interlace à Singapour.

ROWE – Results Only Work Environment

Le nombre d’heure n’a aucune importance, ce sont les résultats qui sont essentiels. Telle est la philosophie d’un « Results Only Work Environment » (ROWE, environnement de travail axé uniquement sur les résultats). Un nombre croissant d’entreprises abandonnent leur horodateur et autres méthodes de comptabilisation du temps de travail en faveur de systèmes permettant de contrôler la productivité réelle des employés. 

Si deux employés fournissent le même volume de travail, quel que soit leur nombre respectif d’heures travaillées, ne devraient-ils pas recevoir la même rémunération ? S’il est difficile de s’habituer à ce concept au début, les entreprises adoptant un environnement ROWE voient généralement leur productivité augmenter considérablement et améliorent en parallèle l’équilibre entre vie privée et professionnelle de leurs employés.

®

Les grandes sociétés technologiques ne sont pas les seules concernées. Découvrez comment l’agence de services sociaux du comté de Hennepin (Minnesota) a amélioré ses résultats en adoptant des horaires variables, le modèle ROWE et le télétravail.

®

Quels sont les nouveaux avantages offerts au travail ?

Entreprise Avantage
Chope (Singapour) Emmenez votre chien au travail. Tous les jours.
Akraya (États-Unis) Un agent d’entretien est envoyé au domicile des employés deux fois par mois.
Siemens (Allemagne) Les cafés et restaurants publics qui se trouvent au sein du siège social de Munich permettent de déjeuner avec sa famille et ses amis en toute simplicité.
SAS (États-Unis) Cabinet de médecin sur site.
Deloitte (États-Unis) Assurance santé pour les animaux de compagnie.
Yelp (États-Unis) Minibar sur site (après une journée de travail).
Aetna (États-Unis) Bonus de 300 $ pour dormir au moins 7h par nuit pendant 20 jours.
Rajah & Tann LLP (Singapour) Petits déjeuners gratuits et open bar tous les vendredis soir.

Bureaux partagés et immeubles de bureaux aux thèmes variés

Avec le nombre croissant de personnes travaillant à domicile, le bureau est d’autant plus perçu comme un lieu propice à la collaboration et à la consolidation d’équipe. Et le design du bureau doit refléter cet aspect. 

Dans les bureaux partagés, les individus n’ont pas de poste de travail fixe et choisissent chaque jour où ils s’installent, ce qui évite la monotonie. Le concept peut être complété par la création de thèmes et designs variés dans les différents espaces du bâtiment, dont chaque recoin est ainsi doté d’un charme unique.

Au début de la journée, les membres de la thyssenkrupp Academy d’Essen (Allemagne) se dirigent vers leur casier personnel afin d’y récupérer un chariot pour ordinateur. Ils travaillent alors là où bon leur semble en fonction du programme de la journée, de leur humeur ou des besoins actuels liés aux projets. Ils peuvent s’installer à n’importe quel endroit au sein des zones suivantes : Work Space, Comfort Zone, Innovation Garage ou Think Tank. L’atmosphère hétérogène est tout sauf mondaine.

L’un des Work Spaces au sein de la thyssenkrupp Academy

thyssenkrupp tkE – Think Tank
thyssenkrupp tkE – Work Space
thyssenkrupp tkE – Comfort Zone
thyssenkrupp tkE – Innovation Garage
Sans compter les weekends, si vous travaillez 40 heures par semaine et dormez 7 heures par nuit, comme c’est recommandé, vous passez 47 % de vos heures d’éveil au travail. Ajoutez-y dix modestes pour les transports et les heures supplémentaires, et c’est bien 59 % de votre temps que vous passez en dehors de chez vous.

S’amuser au travail = perte de productivité ?

On peut facilement supposer que la création d’une atmosphère de travail amusante risquerait de distraire les employés et de nuire à la productivité. Pourtant, les entreprises ont découvert que les environnements créatifs attirent les travailleurs créatifs. En 2008, une étude réalisée par l’université de Floride a révélé que les personnes qui s’amusent au travail sont « plus susceptibles de s’engager davantage dans leur travail, ce qui améliore leur performance créative. »

Que ce soit en jouant au billard, à la Xbox ou aux fléchettes, le temps que les employés passent à socialiser et à s’amuser contribue à renforcer l’esprit de collaboration, stimulant en retour la productivité. 

 

Une méthode qui ne fait pas l’unanimité

Certains rétorquent très justement que les systèmes de suivi du temps et les environnements de bureau traditionnels ont été efficaces pendant très longtemps. Et il est vrai que de nombreux traditionalistes ne se sentiraient pas à l’aise dans un environnement de travail hors du commun. 

Toutefois, cela peut constituer un argument en faveur des lieux de travail non traditionnels, mettant en lumière un aspect fondamental : chacun est différent. 

Les pratiques de travail non conventionnelles sont nées du désir d’avoir un plus grand nombre d’options à disposition ainsi que des moyens variés de faire les choses. Si elles ne remplaceront peut-être jamais totalement les pratiques traditionnelles, elles contribuent à la création d’un marché du travail diversifié et attrayant qui aide les individus à trouver leur propre voie.