Sustainability

Fronts de mer urbains : Dan Hodapp aménage 12 km de côte dans la baie de San Francisco

San Francisco a une vocation portuaire depuis sa fondation en 1863, suite à la ruée vers l’or en Californie. L’édification d’une digue en 1914 a scellé son avenir en tant que front de mer et évité l’inondation de la baie pour créer des terres. Depuis lors, le développement de la ville en métropole majeure est en grande partie imputable à un port naturel et à un front de mer d’exception.

Les demandes ont néanmoins évolué au fil des ans, et en 1997, le Port de San Francisco a mis le cap sur un projet de réaménagement à long terme. Le défi était de rester fidèle au passé du port, ainsi qu’à son rôle essentiel dans la croissance de San Francisco, tout en le modernisant afin de l’adapter à l’ère du 21e siècle et aux besoins actuels de la ville.

C’est ici que Dan Hodapp, Responsable de la planification et de l’aménagement urbain du front de mer pour le Port de San Francisco, entre en jeu. Sa mission est d’intégrer l’histoire du port aux nouvelles demandes, tout en luttant contre la montée du niveau de la mer. Même si la planification et la technologie urbaines modernes lui ont ouvert la voie, Dan Hodapp reste convaincu que la revitalisation du front de mer est une réussite populaire.

Sustainability
Pour un avenir en harmonie avec l’environnement - Le développement durable en matière d’environnement repose sur la réduction des déchets et de la consommation, ainsi que sur un passage au vert grâce à des ressources durables et écologiques, telles que les énergies solaire et éolienne ou encore les matériaux pouvant être infiniment recyclés.
1600 vues

Fait le 18/10/2017

« Le Port de San Francisco est le théâtre d’une myriade d’activités hétéroclites concentrées sur une étroite bande de terre. D’autres ports présentent des activités et problématiques similaires, et le privilège de vivre au bord de l’eau tout en résidant en ville connaît une popularité grandissante à travers le monde. »

Dan Hodapp, Responsable de la planification et de l’aménagement urbain du front de mer, Port de San Francisco

Une ville portuaire – résumé historique

En 1849, la ruée vers l’or a transformé San Francisco en ville champignon. Des voyageurs du monde entier affluèrent vers la Californie pour tenter leur chance sur les terres aurifères de la Sierra Nevada ; et bon nombre d’entre eux arrivèrent par navire au port naturel de la baie de San Francisco.

Parmi ces arrivants, beaucoup s’installèrent, et les foyers, entreprises et quais se multiplièrent, tout comme les conflits en matière de propriété foncière et de droits de construction. La fragile planification urbaine était alors constamment en proie à l’opportunisme, aux intérêts privés, à la violence et à la corruption ambiants. Le Port de San Francisco fut ainsi fondé en 1863 pour ramener l’ordre sur le territoire.

Ce projet impliquait notamment la construction d’une baie digne de ce nom, qui débuta immédiatement. Toutefois, plus de 50 années s’écoulèrent jusqu’à son achèvement en 1914. Cette digue inaugura indéniablement une nouvelle ère de développement organisé, et de nombreux bâtiments érigés à l’époque sont aujourd’hui classés au patrimoine historique national.

La modernisation d’un port vivant et chargé d’histoire

Pour Dan Hodapp, le port est une entité vivante et son histoire l’héritage biologique de la ville. San Francisco et l’État de Californie ont chargé son employeur – le Port de San Francisco – d’une triple mission d’intendance du front de mer visant à :

  • Mettre en place une infrastructure de commerce, de navigation et de pêches maritimes
  • Protéger les patrimoines naturel et culturel
  • Développer des aménagements qui attirent les gens sur le front de mer

Au fil du temps, le port reconnut également son besoin de modernisation. L’évolution du commerce maritime, en particulier l’avènement du transport par conteneurs, entraîna la délocalisation du traitement du fret vers des installations voisines moins peuplées. Par ailleurs, les ponts, l’augmentation du trafic routier et les services de transport ferroviaires limitèrent le nombre de traversiers accostant à quai.

Le port adopta ainsi son tout premier plan d’aménagement urbain, et ce qui était autrefois un dépôt de marchandises maritimes devint un front de mer hébergeant toute une variété d’activités :

  • Des espaces commerciaux s’implantèrent à proximité des débarcadères
  • Un navire de recherche fut transformé en nouveau musée des sciences
  • Les services portuaires établirent des partenariats avec de nouvelles entreprises

Le front de mer et le port sont toujours en cours de développement, s’adaptant constamment aux nouveaux désirs et défis via une collaboration unique avec la population de San Francisco.

« À l’instar d’une ville phare, un front de mer populaire doit non seulement offrir une grande variété d’activités et d’opportunités tout en répondant efficacement au fonctionnement de la ville, mais également une approche démocratique en matière d’utilisation des espaces publics. »

Dan Hodapp, Responsable de la planification et de l’aménagement urbain du front de mer, Port de San Francisco

 

Le Port de San Francisco recherche activement le retour des résidents, entreprises et experts urbains. Le résultat : un développement constant d’espaces polyvalents, axés sur la popularité et intégrés à l’architecture de la ville.

Un front de mer source d’inspiration, en constante évolution

Les plans d’aménagement sont à l’étude depuis plus de vingt ans, principalement parce qu’ils ont été développés en étroite collaboration avec les résidents et actionnaires du front de mer. Les San-Franciscains voulaient apporter leur pierre à l’édifice, afin de préserver l’authenticité historique du site, mais également d’en profiter pleinement.

Les résidents avaient une vision claire quant à leur utilisation du front de mer, et lorsqu’ils ont appris les conditions financières et réglementaires dans lesquelles le port devait opérer, ils ont émis des idées novatrices à cette fin. Cette relation symbolique entre les résidents et l’organe de planification a simplifié la tâche du port quant à la sécurisation des fonds nécessaires à la transformation des espaces ouverts.

Quelle est la prochaine étape ? Les plans sont actuellement mis à jour pour prendre en considération le changement climatique. Le risque de tremblement de terre majeur et la montée du niveau de la mer ont poussé les résidents à adapter leurs initiatives. Le Port a formé un « groupe de travail WP », composé de représentants du public, notamment ceux compétents en matière de commerce maritime, d’ingénierie, de finance, d’analyse des risques, d’espaces publics ouverts et/ou d’aménagement urbain.

L’équipe doit à présent s’atteler à l’intégration des nouvelles connaissances et idées afin de développer une stratégie et un plan répondant à l’évolution des conditions et des attentes du public pour le front de mer. Au cours des mois à venir, le groupe affinera sa politique afin de résoudre plus efficacement les problématiques liées à l’aménagement urbain, aux transports et aux espaces publics.

 

Une approche démocratique implique du temps et des efforts. Cette vidéo présente un atelier du Port centré sur la vision du front de mer, ainsi qu’une perspective représentant fidèlement l’actualisation publique des plans d’aménagement utilisée par le Port de San Francisco pour garantir que chaque résident ait voix au chapitre.

Recette San-Franciscaine de Dan Hodapp pour l’aménagement réussi des fronts de mer urbains

Ingrédient 1 : Continuité
Mettre en place un front de mer piéton couvrant l’ensemble du littoral

Ingrédient 2 : Séquence
Ponctuer le front de mer d’espaces publics à intervalles piétons de cinq à sept minutes

Ingrédient 3 : Variété
Associer chaque espace public à son quartier et à ses environs

« Chaque ville doit étudier en quoi son port permet de définir une identité urbaine spécifique au sein de ses murs et apprendre comment ses résidents appréhendent son développement. Les fronts de mer sont en passe de changer radicalement dans toutes les villes côtières, et chacune doit comprendre ce que cela signifie pour elle. »

Dan Hodapp, Responsable de la planification et de l’aménagement urbain du front de mer, Port de San Francisco

D’une berge à l’autre, les fronts de mer tissent ensemble leur avenir

Dan Hodapp apprécie également l’aménagement urbain pour ses défis en constante évolution. De nombreuses autres villes doivent aborder des changements similaires, en anticipant par exemple la prochaine révolution en termes de transport et de mobilité. San Francisco s’efforce de résoudre ces problématiques via une étroite collaboration avec d’autres villes portuaires de la côte Pacifique des États-Unis, dont Portland et Seattle, ainsi que des villes côtières, telles que New York et Toronto.

San Francisco échange en outre régulièrement avec les Pays-Bas, considérés comme leader quant à l’impact du changement climatique sur les villes côtières. La montée du niveau de la mer implique également un besoin croissant de collaboration et de partage des connaissances, et le Port de San Francisco restera un projet d’intérêt mondial, car il présente un modèle édifiant quant à la planification avisée du front de mer pour les années à venir.

« Le front de mer de San Francisco jouera un rôle crucial pour protéger la ville des marées montantes, ainsi qu’en termes de transports locaux et régionaux. Ce rôle doit être transmis à la plupart des fronts de mer avec les responsabilités maritimes pertinentes, tout en permettant aux résidents de profiter des avantages d’une ville côtière » -Dan Hodapp

Une révolution des fronts de mer autour du globe

Certains des plus brûlants projets urbains en cours concernent la revitalisation de fronts de mer. Voici quelques exemples illustrant la grande variété de défis auxquels doivent faire face les villes côtières.

  • Ville portuaire de Colombo, Sri Lanka : regagnant de vastes étendues de terre à la mer, le plus grand projet d’infrastructure du Sri Lanka s’avère être une passerelle maritime entre l’Asie, l’Afrique et le Moyen-Orient.
  • Projet de réaménagement d’Hudson Yards, New York : plus vaste projet immobilier des États-Unis, l’édifice est érigé sur 11 hectares au-dessus d’une cour de triage opérationnelle, de 30 voies ferrées en service, de trois tunnels ferroviaires et du nouveau Gateway Tunnel.
  • Projet d’aménagement des berges du Ravi, Lahore : combinant contrôle des inondations et traitement des eaux usées, ce projet inaugure un nouveau chapitre en matière de construction moderne pour dynamiser l’économie de la région.

Le modèle de San Francisco – des perspectives d’avenir

Dan Hodapp et le modèle de San Francisco offrent de riches perspectives aux autres entrepreneurs en matière de développement de front de mer urbain, ainsi que des valeurs démocratiques, telles que l’implication des personnes concernées par ce développement. Cela désigne non seulement les résidents et chefs d’entreprise locaux, mais également tous les citadins ayant des souhaits et désirs pertinents.

Un urbaniste compétent sait équilibrer efficacement les besoins publics et privés tout en tenant compte des enjeux économiques liés au développement. Les plans doivent être spécifiques tout en respectant les patrimoines historique, géographique, architectural, populaire, etc. L’implication du public est une étape essentielle, facilitant la clarification des priorités tout en donnant lieu à l’adoption, au soutien et à l’engouement pour le plan final.

L’exemple du Port de San Francisco illustre également une autre facette de l’aménagement urbain, selon Dan Hodapp : une réglementation territoriale pertinente est un aspect clé. Dans le cas de San Francisco, ces directives ont permis de former la bordure est de la ville tout en optimisant l’exploitation des ressources. Elles posent les fondements d’une créativité florissante.

La dernière leçon San-Franciscaine pourrait bien être la suivante : réglementation pertinente + participation publique = créativité populaire.

Habitez-vous dans une ville portuaire ? Quelle est l’actualité de votre front de mer ? Faites-nous part de vos commentaires ci-dessous !

Image Credits:

Fisherman’s Wharf, taken from flickr.com, photo by Mobilus in Mobili, some rights reserved.

Pier 39, taken from flickr.com, photo by Ken Lund, some rights reserved.

San Francisco grid, taken from flickr.com, image by Kyle Harmon some rights reserved.

Hudson Yards Redevelopment Project, taken from kpf.com, KOHN PEDERSEN FOX ASSOCIATES PC. 

Ravi Riverfront Urban Development Project, taken from meinhardtgroup.com, Meinhardt Group.