Smart Mobility

À la recherche d’une place de parking ? Les solutions écologiques et intelligentes en ville

Le stationnement est un sujet à la mode. Cela est dû notamment aux technologies, qui offrent des solutions allant du covoiturage connecté à des applications intelligentes aidant les automobilistes à trouver une place de parking. L’esthétique et la durabilité sont deux autres raisons. Les voitures demeurent inutilisées 95 % du temps : ainsi, pourquoi un espace urbain aussi vaste doit-il leur être dédié, et ce à travers des options si peu séduisantes ?

Les concepteurs et les architectes urbains visionnaires repensent les fonctions, les emplacements et les objectifs des parkings afin d’économiser un espace précieux dans les centres urbains et d’apaiser les frustrations des conducteurs. Ils cherchent également à modifier l’apparence des parkings en ville. URBAN HUB passe en revue les solutions qui se dessinent pour l’avenir.

Smart Mobility
Accompagner les citoyens vers de meilleures solutions - La mobilité urbaine peut toutefois s’avérer intelligente : les citadins lassés par les villes congestionnées apportent des innovations en matière de mobilité intelligente par le biais de nouvelles technologies mobiles, d’applications intuitives intégrant les transports publics, d’infrastructures de meilleure qualité ou du covoiturage.
1244 vues

Fait le 31/01/2018

Le stationnement en ville

Les parkings sont loin d’être esthétiques. Ils rompent avec toute architecture raffinée et enlèvent leur charme aux rues pittoresques. Formant des îlots de chaleur, ils nuisent à l’environnement urbain. Les voitures garées dans les parkings ou dans la rue polluent les eaux de ruissellement en y déversant de l’huile et des produits antigel. Et tout simplement, les parkings prennent beaucoup de place.

Le stationnement en ville affecte considérablement la mobilité urbaine et l’occupation des sols. Pour amorcer un changement, il faut prendre en compte à la fois l’impact environnemental, la planification urbaine, la conception architecturale, les entreprises privées et l’espace public. Les innovateurs urbains en ont assez de devoir considérer le stationnement comme un mal nécessaire. Ils veulent favoriser des solutions permettant de réduire les effets négatifs du stationnement sur les villes.

Régler le problème du stationnement en laissant la voiture chez soi

Le meilleur moyen de régler le problème du stationnement urbain est d’éliminer la demande. La tendance accrue à l’urbanisation y contribue. Comme de plus en plus de personnes habitent en centre-ville, le nombre de navetteurs diminue. Les villes peuvent inciter les individus résidant hors des villes à abandonner la voiture en éliminant le stationnement gratuit dans la rue. Des solutions telles que les points de liaison et les trottoirs roulants accélérés peuvent permettre de rapprocher les plateformes de transport en commun du lieu de résidence.

Transports en commun accessibles, partage de vélo et covoiturage, mobilité partagée : de nombreuses options incitent les gens à y réfléchir à deux fois avant de chercher leur clé de voiture. Le covoiturage est devenu très à la mode. Lorsque la société Uber a lancé une option de covoiturage à San Francisco, elle a été très surprise de constater que près de 50 % des courses effectuées dans la ville étaient partagées.

À l’avenir, les véhicules entièrement automatisés pourraient être la solution faisant pencher la balance. Des études indiquent qu’une seule voiture autonome pourrait remplacer jusqu’à douze voitures. Lorsqu’une « voiture robotisée » n’est pas sollicitée, elle rejoint tout simplement un parking éloigné. 

Beaucoup de gens sont ouverts à l’idée selon laquelle la voiture ne doit pas nécessairement avoir la priorité. Prenons Séoul, en Corée. Lorsque la ville a rasé une autoroute surélevée d’environ 5 km de long qui coupait le centre-ville, les critiques ont annoncé que les voitures allaient embouteiller les petites rues. Au lieu de ça, le nombre de voitures a simplement diminué et les habitants vantent le couloir vert qui fait désormais office de parc et d’espace récréatif.

Les bâtiments convertibles peuvent optimiser le stationnement en milieu urbain.

Un stationnement intelligent

« Mais j’adore ma voiture ! » Nous connaissons tous quelqu’un qui ne peut pas se séparer de sa voiture, mais même les plus grands adeptes de l’automobile détestent chercher une place de parking. En réalité, 30 à 60 % des voitures circulant en centre-ville sont en train de tourner pour trouver une place libre, ce qui augmente les niveaux d’émissions nocives. Une solution plus intelligente et plus rapide pourrait bénéficier à la fois aux conducteurs et aux citadins.

Grâce aux technologies intelligentes, le stationnement optimisé peut gagner le centre-ville. Un système de capteurs indiquant aux conducteurs où se trouve la place de parking libre la plus proche a déjà été testé avec succès dans des parkings à étages. Les essais dans la rue sont actuellement en cours. À San Francisco (CA), 6 000 capteurs ont été incrustés dans l’asphalte et fonctionnent de concert avec une application et un GPS.

Un autre exemple ? À West Hollywood (CA), les conducteurs arrivant à l’entrée d’un parking haute technologie n’ont qu’à sortir du véhicule et à l’envoyer se garer tout seul. Une fois les voitures garées, personne n’a besoin d’y entrer ou d’en sortir, ce qui permet de les disposer aussi proches les unes des autres que des briques Tetris. L’espace au sol est utilisé et rempli de façon optimale et la construction de plus petits parkings reste envisageable.

 

Un parking surélevé de luxe. La Porsche Design Tower permet de se garer juste devant sa porte d’entrée, que ce soit au rez-de-chaussée ou au 27e étage.

Plus qu’un simple parking

Tandis que certains se plaignent de ne jamais trouver où se garer, d’autres soulignent que nous accordons beaucoup d’espace aux parkings : selon une étude réalisée aux États-Unis, il y a huit places de parking pour chaque voiture. En voyant tout cet espace dédié uniquement à des voitures inutilisées, les villes réalisent qu’il est temps de repenser les parkings.

L’ouverture des parkings à des activités variées peut être un moyen de les transformer en espaces publics qui changent et évoluent avec la communauté. Les parkings sous-exploités peuvent accueillir des marchés fermiers, des matchs de hockey de rue ou encore faire office de points d’accueil pour les œuvres de charité. Ils peuvent servir à organiser des expositions éphémères, des pièces de théâtre ou des fêtes en ville.

Certains développeurs se réjouissent des études soutenant que de moins en moins de monde possède une voiture, et s’efforcent de concevoir des bâtiments convertibles. Un gratte-ciel est en cours d’achèvement à Los Angeles avec deux étages dédiés au stationnement. Toutefois, les étages sont plats au lieu d’être inclinés comme dans de nombreux parkings, ce qui permet de les convertir un jour en magasins ou en gymnase.

Parvenez-vous à trouver le parking ? Parking « dune » camouflé.

Parking écologique

Outre les parcs de stationnement multifonctions, une autre solution consiste simplement à construire de meilleurs parkings, générant plus de ressources qu’ils n’en absorbent. Les planificateurs peuvent végétaliser les parkings pour créer de l’ombre, les équiper de toits solaires ou opter pour des parcs de stationnement à énergie solaire. L’utilisation d’asphalte poreux peut aider à réduire l’inondation des rues et à contrôler l’écoulement de l’eau polluée.

Les architectes pensent également que les parkings ne doivent pas être les ennemis du design. Inspiré du paysage côtier, un parking souterrain situé à Katwijk, aux Pays-Bas, est plus un chef-d’œuvre qu’une source de pollution visuelle. Ses lignes courbes imitent les dunes et il a été conçu pour protéger contre les inondations. Une multifonctionnalité tout en beauté !

Les parkings doivent suivre le rythme des changements. Alors que les voitures électriques commencent tout juste à circuler, les parcs de stationnement peuvent faire plus pour soutenir cette technologie écologique. À Londres, une technologie permettant de recharger les voitures électriques via un émetteur intégré à un parking est actuellement testée. 

Le parking en libre-service Greenway de Chicago présente tous les atouts : toit végétal, bornes de recharge de voitures électriques, plus d’une dizaine d’éoliennes fixées à la structure externe pour une alimentation efficace en énergie et éléments de conception esthétiques.

 

Parking en libre-service Greenway : Chicago place la barre plus haut en matière de stationnement urbain

Trouver une place de parking à l’avenir

Si beaucoup de gens ont mal à la tête rien qu’en pensant à se garer, les concepteurs de technologies sans fil, les développeurs et les urbanistes réunissent leurs efforts avec ferveur pour trouver des solutions. Ils travaillent ensemble à la création d’un parking urbain innovant qui présenterait bien plus d’avantages que de meilleures options pour se garer.

Une chose est sûre : le stationnement urbain est loin de disparaître. Notre manière de le concevoir et de le planifier a une influence considérable sur la qualité de vie urbaine de chacun d’entre nous. De nouvelles idées contribuent à transformer l’avenir des parkings, et par conséquent celui de nos villes.

Image Credits:

The Mod, taken from latimes.com

Greenway Self Park, taken from latimes.com, photo by John Picken 

Dune Parking, taken from deezen.com, photo by Luuk Kramer