One World Observatory : par temps dégagé, vous pouvez même voir demain

Depuis le sommet du One World Trade Center, il offre une vue absolument spectaculaire, tout comme la technologie qui y emmène les visiteurs et le bâtiment qui lui sert d’écrin.

À l’heure où la population mondiale se concentre de plus en plus dans les villes, l’expansion ne peut se faire qu’en hauteur. Mais comment concilier les intérêts environnementaux et ceux d’une urbanisation galopante ? Sachant que l’on estime que les immeubles représentent 40 % de la consommation mondiale d’énergie, une des solutions d’avenir est d’encourager l’autosuffisance énergétique des bâtiments, notamment avec des solutions de mobilité moins gourmandes en énergie. 

Le One WTC illustre parfaitement la faisabilité de cette stratégie.

Read more...

Bienvenue au One World Trade Center

Très haut, presque au sommet du plus haut gratte-ciel de l’hémisphère ouest, le One World Observatory célèbre son inauguration avec une série d’événements en avant-première. À partir du 29 mai, le public pourra à son tour découvrir la vue panoramique unique qu’offre sa plateforme d’observation sur la ville de New York et ses lieux emblématiques.

L’observatoire offre des expériences aussi variées que mémorables, à travers des expositions ingénieuses et pédagogiques, invitant le visiteur à réfléchir sur le lieu même d’un récit historique. Sans oublier le principal, la vue panoramique à 360 degrés sur une icône de la vie urbaine : New York. Il offre également plusieurs formules de restauration, notamment un restaurant assis, où le visiteur aura envie de prendre son temps et de se détendre. 

À l’image du lieu, les attentes et la curiosité sont immenses. Le One World Observatory est déjà reconnu comme l’une des expériences touristiques mondiales incontournables dans le guide Lonely Planet 2015. Mais lorsque les visiteurs sont propulsés du sol vers le 102ème étage à une vitesse pouvant atteindre 37 km/h, ils font aussi un pas de géant vers l’avenir du développement durable.

En moins d’une minute, les visiteurs arrivent au One World Observatory. Pendant l’ascension, ils remontent les 500 ans d’histoire de New York grâce au panorama en accéléré de Manhattan au fil des ans qui anime les parois de la cabine. À voir ici.

« Aujourd’hui plus que jamais, nos choix en matière de développement urbain doivent être durables. Sachant que les immeubles sont responsables de 40 % de la consommation mondiale d’énergie et que la mobilité verticale y est pour beaucoup, les technologies de transport ont un rôle clé à jouer dans la construction des villes intelligentes du futur. »

Andreas Schierenbeck

Chairman of the Board, thyssenkrupp Elevator

Définir un indice vert

La vue depuis le sommet du One World Trade Center saute aux yeux ; le fait que l’édifice compte parmi les gratte-ciel les plus écologiques du monde nettement moins. Pourtant, ses 3 millions de mètres carrés sont truffés de technologies éco-énergétiques. Mais le développement durable y représente bien plus qu’un simple ajout dans un schéma architectural classique. Il illustre une nouvelle approche de la construction, intégrant les technologies de pointe les plus récentes dans un système de gestion des immeubles avant-gardiste. Le résultat ? Un modèle holistique et didactique à la hauteur des défis urbains de demain.

Il applique des mesures bien connues, comme les fenêtres à haut rendement énergétique, l’éclairage naturel et les matériaux de construction recyclés, mais aussi des idées plus insolites, comme l’utilisation ou la revalorisation des eaux pluviales ou le recyclage des rejets de vapeur d’eau. Le bâtiment profite aussi d’un système de condensation relié à l’Hudson, qui rafraîchit une grande partie de ses locaux, et d’un pôle de correspondance souterrain ultramoderne, conçu pour accueillir 250 000 usagers chaque jour.

Avec sa certification Gold Nouvelles constructions 2.2 du LEED (standard indépendant des bâtiments écologiques, identifiant les pratiques d’excellence), le One WTC est clairement reconnu comme un lieu où occupants et visiteurs expérimentent les solutions durables, peut-être invisibles, mais bien réelles, d’un futur vertical.

Pérenniser la croissance des villes grâce à la technologie

Économiser et générer de l’énergie

Si la technologie de la construction durable est au cœur du One World Trade Center, les systèmes qui permettent aux gens de s’y déplacer en sont les artères ; eux aussi intègrent la notion de durabilité, notamment dans les ascenseurs éclairés par des LED, qui consomment 78 000 kWh de moins que les ampoules halogènes.

Les parois extérieures des cabines utilisent un revêtement spécial en aluminium pour faire dévier l’air dans la cage, ce qui améliore l’aérodynamisme et permet aux cabines d’atteindre la vitesse vertigineuse de 610 mètres/minute. Mieux encore, cette technologie fait rimer agilité avec consommation d’énergie réduite.

En redescendant du One World Observatory, l’esprit des visiteurs sera encore occupé par l’expérience qu’ils viennent de vivre : il n’est donc pas indispensable qu’ils sachent que des systèmes écologiques de récupération captent l’énergie inutilisée de l’ascenseur lors du freinage pour la réinjecter dans le réseau électrique du bâtiment.

« Les ascenseurs peuvent aussi faire office de groupe électrogène. Des dispositifs d’entraînement régénératifs récupèrent l’énergie produite lors des phases de freinage et la restituent au réseau électrique interne. Le fonctionnement des ascenseurs thyssenkrupp du One World Trade Center génère assez d’énergie pour éclairer tout le bâtiment. »

Andreas Schierenbeck

Chairman of the Board, thyssenkrupp Elevator

« L’énorme volume du One World Trade Center a constitué un défi technique structurel unique en termes de mobilité verticale qui a exigé des solutions méthodiques. »

Richard Hussey

President & CEO, thyssenkrupp Elevator Americas

Une innovation axée sur l’humain

Au final, ce sont les gens qui doivent profiter le plus des technologies vertes. Certaines d’entre elles sont plus évidentes que d’autres. Exemple avec l’accueil et l’accès des visiteurs au One World Observatory : la technologie Destination Dispatch, silencieuse et fluide, permet de diriger les visiteurs vers leurs ascenseurs. Les temps d’attente sont réduits, la foule moins dense, la sécurité renforcée pour que la montée et la descente soient plus agréables pour tous.

Une fois à bord, les visiteurs seront peut-être trop excités pour remarquer l’émission minime de vibrations dans la cabine, assurée par un système de roller guide à compensation active. Ou trop captivés par les images qui défilent sur toute la hauteur des parois pour noter l’atténuation des bruits extérieurs grâce à l’isolation acoustique de la cabine. Mais c’est peut-être là le secret d’une technologie efficace : faciliter la vie des gens sans créer d’interférence. 

Acheter un ticket pour contempler l’avenir

L’ouverture du One World Observatory est prévue le 29 mai, une date qui marquera l’inauguration d’un nouveau monument à New York. Plusieurs catégories de tickets sont en vente, avec des réductions pour les enfants, les seniors, les écoles et les collectivités. L’entrée sera gratuite pour les familles des victimes du 11/9 ainsi que pour les sauveteurs et les personnels qui sont intervenus le 11/9 et les mois suivants.

À l’origine, le One World Trade Center devait symboliser la résilience de l’esprit humain, mais il a rapidement évolué pour incarner la capacité humaine à relever les défis d’une population urbaine en forte croissance grâce à une efficacité énergétique plus radicale.

Préparez-vous à découvrir une vue et une expérience prodigieuses au One World Observatory, mais en chemin, regardez autour de vous et repérez les signes d’une technologie futuriste qui fera bientôt partie de nos vies en milieu urbain.

C
 

Quelle impression cela fait-il d’être tout en haut ? Et d’y monter ? Embarquez pour une ascension virtuelle jusqu’au One World Observatory et ouvrez grand les yeux : bon voyage !

H