De nouvelles technologies d’ascenseur pour des immeubles plus verts

Energy efficient buildings like the World Financial Center and Torre Agbar

La grande majorité des gens vivront dans une ville à un moment donné de leur vie. Si nous voulons réduire durablement la consommation énergétique, nous devons donc nous concentrer sur les lieux où vivent et travaillent la plupart des gens. Dans les villes, les plus gros consommateurs d’énergie sont les bâtiments, l’industrie et les transports. Dans les bâtiments, les ascenseurs représentent des opportunités intéressantes d’investissement à long terme permettant de réaliser des économies d’énergie et de coûts.

Il est grand temps de penser sérieusement à améliorer l’efficience des ascenseurs, car un ascenseur d’ancienne génération consomme jusqu’à 10 % de l’énergie totale d’un bâtiment en 30 ans de fonctionnement.

Read more...

L'appel de la jungle urbaine

La croissance déjà spectaculaire des populations urbaines nécessitera de nouveaux bureaux et espaces résidentiels. On estime que 250 millions de logements devront être construits d’ici 2030 dans les 12 pays les plus peuplés, représentant ensemble 61 % de la population mondiale. Ce besoin urgent de logements nécessite la construction de hauts immeubles occupant moins d’espace et prévoyant une gestion intelligente de l’énergie qu’ils consomment.

Le développement de nouveaux bâtiments résidentiels et commerciaux constitue une excellente occasion d’améliorer la performance environnementale des villes. Mais cela n’est possible que si les technologies de construction de ces bâtiments de grande hauteur mettent en œuvre des matériaux et des processus plus propres, plus écologiques et plus économiques.

Building's share of energy consumption in 2030

Une demande énergétique préoccupante

Au cours des 15 prochaines années, la demande énergétique globale augmentera de 20 à 35 % (les villes consommant à elles seules près des deux tiers de l’énergie totale). En tant que premiers consommateurs de l’énergie urbaine, les édifices constituent l’élément le plus important sur lequel axer les efforts afin de réduire la consommation énergétique globale.

Les édifices constituent donc la préoccupation majeure des villes qui cherchent à réduire leur empreinte carbone. Si une conception intelligente et de nouvelles technologies créatives réussissaient à doubler l’efficacité énergétique des édifices, cela permettrait déjà de réduire de 10 % la consommation énergétique mondiale d’ici 2030.

Dinosaures de la consommation énergétique

L’appauvrissement des ressources constitue une réalité à laquelle il faudra faire face dans le futur. Des mesures de conservation de l’énergie doivent être mises en œuvre dans les édifices maintenant pour qu’elles aient un effet significatif au cours des 15 prochaines années. C’est pourquoi il est essentiel d’agir sans tarder.

En Europe, les édifices ont besoin d’une rénovation complète afin de réduire leur consommation énergétique. Des travaux de modernisation des ascenseurs pourraient notamment à eux seuls réduire la consommation énergétique de 60 % maximum. Le remplacement des ascenseurs et des escalators anciens peut dans une large mesure améliorer le diagnostic de performance énergétique d’un édifice, et par là même améliorer sa rentabilité.

Cities will account for 73% of global consumption in 2030 Cities will account for 73% of global consumption in 2030
World Financial Center in Shanghai – an energy efficient building

Nouvelle classe de produits écologiques

Les ascenseurs, escalators et autres solutions de mobilité jouent un rôle toujours plus important dans la création d’édifices durables et potentiellement auto-suffisants. Les économies d’énergie ne sont pas seulement écologiques mais elles présentent un intérêt financier. Voici quelques exemples récents dans lesquels les systèmes de transport de passagers les plus évolués ont contribué à réduire notablement la consommation d’énergie.

Parmi ces innovations, on peut citer les ascenseurs à double pont qui ont été installés en 2008 dans le Shanghai World Financial Center, l’édifice le plus haut de Chine. Quatre ascenseurs à double pont, comprenant chacun deux cabines d’une capacité de 2 000 kg, sont empilés les uns au-dessus des autres. Ils emmènent les visiteurs à une hauteur de 240 m, où ils font également office de hall vitré.

Ces ascenseurs ne sont pas seulement rapides : ce sont les ascenseurs à double pont les plus rapides du monde. Les visiteurs atteignent le sommet à une vitesse record de 10 m par seconde (36 km/h). Pour que cette vitesse soit atteinte, les ingénieurs de thyssenkrupp Elevator ont développé un revêtement extérieur aérodynamique spécial pour les cabines et les portes. Et pour que le confort soit total à cette vitesse, la cage d’ascenseur a été dotée de rails de guidage qui utilisent une technologie laser haute précision. Le déplacement s’effectue avec un faible niveau de vibrations grâce aux guidages sur rouleau actifs contrôlés électroniquement. Mieux encore, les performances énergétiques des ascenseurs ont valu à ceux-ci l’attribution de la classe A, meilleure classe d’efficacité énergétique selon la norme VDI 4701.

Entre-temps, à Barcelone (Espagne), la Torre Agbar a reçu plusieurs récompenses pour sa conception, son utilisation efficace de l’espace et son approche responsable de l’environnement et de la population, incluant une certification de durabilité décernée par BREEAM, l’une des principales méthodes d’évaluation environnementale des bâtiments. Ses ascenseurs utilisent un système de guidage intelligent qui optimise leur fonctionnement et réduit la consommation énergétique.

Outre qu’ils présentent des améliorations éco-énergétiques, les ascenseurs peuvent aussi être des générateurs d’électricité. Des dispositifs d’entraînement régénératifs récupèrent l’énergie produite lors des phases de freinage pour réduire les besoins énergétiques d’un édifice à hauteur de 30 %. Dans le nouveau One World Trade Center, à New York, l’énergie générée suffit à alimenter le système d’éclairage de tout le bâtiment. Pour en savoir plus, consultez le site URBAN HUB.

Torre Agbar, Barcelona Torre Agbar, Barcelona
Torre Agbar in Barcelona, BREEAM certified

Des rénovations vertes intelligentes

Les technologies régénératives peuvent être intégrées dans pratiquement tous les édifices existants. Comme l’exemple ci-dessus le montre, les ascenseurs récemment rénovés dans l’emblématique tour de la télévision à Berlin produisent aussi de l’électricité lors de leur phase de descente. De plus, ils sont discrets : ces ascenseurs ont été créés sur mesure afin de se fondre dans le décor, et ils sont conformes aux exigences de protection strictes de ce monument allemand.

Autre exemple : un grand aéroport américain s’est récemment associé à thyssenkrupp Elevator afin de moderniser ses escalators avec la technologie de pointe d’économie d’énergie. Les escalators consomment presque 60 % d’électricité en moins car ils entrent dans un mode veille spécial lorsque aucun passager ne les empruntent.

Andreas Schierenbeck
« Les édifices d'aujourd'hui non efficients d'un point de vue énergétique ne peuvent pas faire face à nos besoins énergétiques croissants. Les décisions prises aujourd'hui affectent l'avenir de nos villes. Pour le développement urbain, il faut rester avant-gardiste et concentré sur la durabilité, dans l'intérêt des générations futures. »

Andreas Schierenbeck, PDG de thyssenkrupp Elevator, au Forum mondial de l'efficacité énergétique, 12 et 13 mai 2015, Washington.

Donner la priorité aux économies d'énergie

La construction d’un édifice respectueux de l’environnement peut être très coûteux même si l’investissement financier laisse espérer des économies futures. Néanmoins, ce n’est pas la seule option. Dans de nombreux cas, il est plus logique de repenser et de rénover des structures existantes, voire de découvrir que même la rénovation des bâtiments historiques peut largement contribuer à un monde plus écoresponsable Veillez toutefois à rechercher des partenaires qui se soucient de l’environnement autant que vous.

 

Credits

Stage Image 1: Shanghai lujiazui by jo.saulicensed under CC BY 2.0
Stage Image 2: Torre Agbar by Jimmy Baikoviciuslicensed under CC BY 2.0

Content Image 1: Shanghai lujiazui by jo.saulicensed under CC BY 2.0
Content Image 2: Torre Agbar by Jordi Masague

H