Aucun citadin laissé de côté : améliorer la mobilité pour le nombre croissant de seniors

Comment vieillit-on en ville ? Cela dépend d’un grand nombre de facteurs : santé, richesse, amis, famille… ainsi que des infrastructures physiques et techniques disponibles. Malheureusement, beaucoup de villes manquent d’infrastructures adaptées aux personnes à mobilité réduite, et la plupart des technologies utilisées pour favoriser la mobilité datent de plusieurs décennies.

La qualité de vie peut être améliorée de façon significative par des changements plus ou moins importants. Ainsi, de nombreuses villes s’améliorent et quantité d’entreprises investissent dans de nouvelles solutions intelligentes pour apporter leur contribution. Des solutions innovantes voient le jour, notamment pour les seniors, afin qu’ils soient en mesure de mieux se déplacer en ville et d’être plus mobiles chez eux.

Read more...

Les villes s’ouvrent aux seniors

Comme chacun sait, la population mondiale s’accroît… et vieillit, avec une personne sur huit âgée de plus de 60 ans, soit plus de 900 millions de personnes sur les 7,4 milliards d’individus qui peuplent la planète ! Cette évolution est relativement récente, en particulier dans certaines régions. Toutefois, grâce aux améliorations observées tout autour du globe qui touchent la technologie, la santé, l’alimentation et d’autres aspects clés du niveau de vie, un nombre croissant d’individus vivent plus longtemps que jamais auparavant.

L’évolution démographique de notre monde va également de pair avec des changements dans nos villes, où réside déjà la moitié de la population mondiale. La vie urbaine peut être très attrayante pour les personnes âgées. Les services, les magasins et les activités de loisir sont nombreux, divers et concentrés dans les villes. Les seniors apprécient souvent la vie urbaine pour les mêmes raisons que n’importe qui d’autre !

En effet, les personnes âgées qui profitent pleinement de leur vie en ville se rendent un grand service. Des recherches indiquent que les seniors actifs sont en meilleure santé physique et mentale que les autres, et ce plus longtemps.

Une planification urbaine en faveur des personnes à mobilité réduite

Il est impossible d’exploiter pleinement les opportunités offertes par une ville si l’on ne peut y accéder. Les seniors et autres personnes à mobilité réduite trouvent parfois que les villes ne sont pas particulièrement bien conçues pour répondre à leurs besoins de mobilité.

Cependant, les nouvelles technologies ont donné naissance à des options de transport partagé. Un système de transport public bien développé est un composant essentiel pour les personnes âgées. Car s’il y a des lieux magnifiques à apprécier, encore faut-il pouvoir s’y rendre. Une mobilité efficace – la capacité de se rendre où l’on veut à son gré – est un aspect clé pour mieux intégrer les seniors dans la société, veiller à la santé des collectivités et maintenir une qualité de vie élevée.

Améliorer la mobilité

Beaucoup de villes ont répondu de façon appropriée au besoin d’une mobilité améliorée. Les places de parking réservées aux personnes handicapées sont d’une aide précieuse pour un grand nombre de conducteurs à mobilité réduite. De nouveaux types de rampes, tapis roulants, escaliers mécaniques, monte-escaliers et ascenseurs permettent de circuler facilement entre les étages, quand les escaliers représentent pour beaucoup un obstacle insurmontable.

Être en mesure de se déplacer librement à travers la ville est important pour tous, seniors inclus. Toutefois, la mobilité urbaine commence dans notre domicile, un espace souvent ignoré et qui fait aujourd’hui l’objet d’une attention renouvelée. Pouvoir aller et venir chez soi est un aspect clé de l’accroissement de la qualité de vie.

La mobilité efficace commence chez soi

La mobilité à domicile peut être fournie par une simple rampe ou par d’autres moyens tels que des monte-escaliers ou des ascenseurs particuliers. Souvent, ceux-ci sont adaptés à une structure existante, ce qui rend chaque installation complexe, chronophage et unique. En effet, les individus sont différents et leurs problèmes de mobilité variés, et il faut prendre en compte l’aspect émotionnel qui consiste à devoir installer en permanence de gros équipements techniques chez les personnes concernées. Le coût représente évidemment un obstacle de plus.

Les nouvelles technologies offrent désormais un meilleur moyen de favoriser la mobilité. Une nouvelle approche est actuellement testée en Allemagne, en Espagne et aux Pays-Bas. Elle rationalise le processus de planification, réduit le temps de livraison par quatre et rend même toute l’opération plus agréable. À l’aide du casque de réalité mixte (RM) « HoloLens » de Microsoft, les techniciens peuvent mesurer plus rapidement et plus précisément l’espace dans lequel un monte-escalier doit être installé.

C
 

Mais les avantages de l’HoloLens ne s’arrêtent pas là. Le casque utilise une interface de pointe pour permettre à l’utilisateur d’entrer dans le monde graphique haute qualité de la réalité mixte, qui associe l’environnement réel à la réalité virtuelle de ce qui pourrait exister. L’appareil peut également contribuer à une réduction des délais de planification et de conception, permettant à l’utilisateur final de réaliser des économies.

Cette technologie fascinante de « prévisualisation » transforme une nécessité médicale qui n’est pas la bienvenue en un nouvel assistant attrayant. L’HoloLens montre différentes options de conception en couleur, ce qui permet au client potentiel de s’imaginer le monte-escalier de la même manière que s’il pensait à un nouveau meuble. Cela réduit le stress, facilite la transition et fournit une nouvelle solution de mobilité qui améliore la qualité de vie de la personne et se fond dans le décor de son domicile en toute dignité.

Rendons les villes accessibles à tous

Mieux connecter les individus de tous les âges à leur ville : voici un défi de taille et une opportunité formidable aussi bien pour les urbanistes que pour les entreprises. Il se trouve que ces dernières repèrent souvent des domaines d’amélioration négligés par les municipalités et les partisans de l’inclusion, tels que la capacité des seniors à se déplacer, que ce soit chez eux ou à l’extérieur. Il s’agit d’un composant vital de l’intégration intergénérationnelle.

H