Tunnels et villes : regard sur la vie urbaine souterraine

Cities
Urbanization

La question de savoir ce qu’il y a sous terre a longtemps été un terrain d’imagination fertile. Dans la mythologie grecque, les Enfers – le royaume des morts – ont souvent été considérés comme un espace physique situé au cœur de la Terre. Aujourd’hui encore, les constructions souterraines gardent un air de mystère.

Malgré cela, les tunnels et les constructions souterrains ont toujours servi des objectifs pratiques majeurs, et la plupart des villes modernes ont aujourd’hui transformé l’espace souterrain en un lieu clé de la vie urbaine.

Read more...

Sous la surface

Si la légende veut que les anciennes catacombes de Rome fussent utilisées comme cachette pour échapper aux persécutions, elles ont avant tout été conçues pour servir de cimetière. Elles sont nées à la fois d’une évolution des traditions et d’un manque de terres dans un environnement urbain surpeuplé. D’après Adriano Morabito, président de l’association Roma Sotterranea (La Rome souterraine), « les catacombes s’étendent sur plusieurs centaines de kilomètres sous la ville et ses banlieues. »

De même, les égouts du Paris médiéval ont servi de lieu d’intrigue et d’angoisse dans de nombreuses œuvres de fiction, du roman de Victor Hugo Les Misérables (1862) à celui d’Umberto Eco Le Pendule de Foucault. Mais là aussi, la vérité est plutôt banale : au Moyen Âge, Paris commença à séparer l’eau potable des eaux usées. Aux alentours de 1880, la ville comptait 600 km d’égouts !

Citons également les tunnels de La Valette, la capitale de Malte. Leur étendue réelle n’a été étudiée que récemment. Construits à l’origine par l’ordre de Saint-Jean au début des années 1500, les tunnels de ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO ont fourni à la fois de l’eau douce, des espaces de stockage, une protection en temps de guerre et des connexions aux défenses de la ville. Aujourd’hui, ils sont bien sûr devenus une attraction touristique.

Où est le mystère ?

En réalité, les tunnels urbains n’ont rien de mystérieux. Dans les agglomérations densément peuplées, ils sont un moyen logique d’optimiser l’espace disponible ou d’intégrer les nouvelles technologies et fonctionnalités dans l’infrastructure existante. Partout dans le monde, le métro est bien plus répandu que le tramway, tout simplement car il peut contourner les obstacles de la ville à la surface en reliant rapidement un point à un autre en ligne droite.

Outre le transport, les tunnels urbains ont toutefois bien d’autres fonctions, notamment la distribution d’eau douce et l’évacuation des eaux usées. Un grand nombre de structures composées de multiples bâtiments, telles que les universités et les hôpitaux, utilisent les tunnels pour permettre au personnel de se déplacer d’un bâtiment à l’autre. Le réseau de chaleur est également utilisé pour diffuser la chaleur depuis une unité centrale vers d’autres édifices. Enfin, les galeries techniques renferment quantité de canalisations et de câbles électriques, téléphoniques, Internet et à fibres optiques.

L’avantage des tunnels est que les activités de maintenance, de réparation, de modernisation et d’installation peuvent y être réalisées sans perturber la vie à la surface.

Tunnels souterrains, tunnels sous-marins

Même en dehors de la ville, les tunnels sont utilisés de façon plus ou moins courante. Par exemple, lorsque les habitants d’une ville norvégienne ont protesté contre le manque d’élégance d’une carrière municipale, celle-ci a été déplacée sur une colline située à proximité. Un tunnel a ainsi été percé en spirale jusqu’au sommet de la colline, émergeant au cœur d’une forêt. À la fermeture de la carrière, la ville décida de paver le tunnel afin d’en faire une attraction touristique, la spirale de Drammen.

La Norvège semble aimer les tunnels, ce qui pourrait expliquer son dernier projet : construire le premier tunnel pour bateaux du monde. Le tunnel maritime de Stad sera percé sur 1 700 mètres dans la longue et haute péninsule de Stad, reliant ainsi deux fjords pour éviter aux bateaux de devoir naviguer sur les eaux agitées baignant la péninsule.

Cependant, le tunnel maritime le plus célèbre est sûrement le tunnel sous la Manche, qui relie le Royaume-Uni à la France. Il s’étend sur plus de 50 kilomètres (dont 38 sous la mer) et sert au transport de passagers, de voitures et de marchandises. Dans un article précédent, URBAN HUB s’est déjà penché sur un autre tunnel maritime fascinant situé à Istanbul, en Turquie : le Marmaray, qui constitue un pont entre l’Europe et l’Asie.

Sans surprise, le premier tunnel pour bateaux du monde se situera en Norvège. Sans surprise, le premier tunnel pour bateaux du monde se situera en Norvège.
Sans surprise, le premier tunnel pour bateaux du monde se situera en Norvège.

Beauté souterraine : des tunnels impressionnants

On ne trouve pas seulement les tunnels sous les villes qui cherchent à exploiter au maximum l’espace urbain, mais partout où un obstacle empêche de relier deux endroits. Voici quelques tunnels intéressants situés aux quatre coins du monde.

Photo credits

Catacombs of St. Domitilla @ Dennis Jarvis (CC BY-SA 2.0)

The Spiral Tunnel in Drammen, Norway @ Drammens Tidende

The world’s first ship tunnel @ Snohetta/Norwegian Coastal Admin/AP (Source)

The Sognefjord submerged floating tunnel in Norway @ The Norwegian Public Roads Administration

Tokyo Bay Aqua-Line @ Chihaya Sta (CC BY 4.0)

The Gotthard Base Tunnel @ Hannes Ortlieb (CC BY-SA 3.0 DE)

Guoliang Tunnel Road, China @ 山海风 (CC BY-SA 3.0)

The Marmaray train tunnel @ Muhammed Enes Okullu, MEOGLOBAL

H