Cities

Madrid renforce la réputation de l’Espagne comme berceau des villes intelligentes

L’Espagne a toujours été une pionnière dans la mise en œuvre de solutions intelligentes dans ses villes. Inspirées par l’infrastructure innovante offerte par l’Espagne, des villes telles que Barcelone et Santander sont devenues des modèles du changement. Aujourd’hui, Madrid repousse les limites du concept de ville intelligente.

Madrid s’attaque aux problèmes liés aux embouteillages, à la pollution et aux services publics tout en adoptant une approche ascendante en matière d’utilisation des données numériques. La capitale se préoccupe moins du mode de collecte des données et de leur quantité, mais plutôt de la raison de leur collecte, ce qui permet à la ville de développer des solutions véritablement centrées sur les citoyens et qui les associent au processus technologique.

Cities
Intelligentes à l’intérieur comme à l’extérieur - De nombreux aspects des villes intelligentes relèvent simplement d’un urbanisme réussi, intégrant à la fois les avancées des technologies numériques et la nouvelle compréhension de principes plus anciens, à savoir les notions de relations, de communauté, de durabilité environnementale, de démocratie participative, de bonne gouvernance et de transparence.
6506 vues

Fait le 29/09/2016

L’Espagne, berceau de l’innovation et de la réflexion

L’Espagne est à l’avant-garde en matière de villes intelligentes. Au cours des deux dernières décennies, elle a réalisé de gros investissements dans le domaine des énergies renouvelables et des réseaux TIC. Ces deux secteurs constituent une plateforme coopérative entre l’administration publique, les entreprises et les institutions sociales. C’est le fondement du concept de ville intelligente. L’Espagne héberge également de nombreux centres de recherche et de développement mettant au point des technologies numériques exportées dans le monde entier.

Le réseau « Spanish Network of Smart Cities », créé pour soutenir un modèle citadin durable et visant à améliorer la vie des citoyens, compte désormais des dizaines de villes. De Santander à Malaga, les villes espagnoles font office de modèles de solutions intelligentes dans des domaines allant de la gestion de l’eau à l’écomobilité. L’« IoT Institute » a même désigné Barcelone comme l’une des cinq principales villes intelligentes au monde.

Madrid : une ville intelligente pour les habitants, par les habitants

Aujourd’hui, la communauté des villes intelligentes a les yeux rivés sur Madrid, là où les prochaines solutions en la matière voient le jour. Plutôt que de commencer par le haut de l’échelle et de chercher les réseaux de la ville pouvant être reliés, Madrid adopte une approche ascendante. Cette approche vise à identifier en premier lieu les problématiques sociales devant être traitées par de nouvelles technologies et nouveaux réseaux individuels.

Madrid souhaite également éviter le recours à un seul système, car cela a pour effet d’enfermer les services publics dans un réseau central pendant des dizaines d’années et d’exploiter (sans partager) les données générées par les habitants. Un système unique peut aussi entraver l’évolution naturelle des plus petites solutions lorsque de nouveaux problèmes surgissent.

Madrid envisage un « écosystème » de solutions et de réseaux diversifiés et concurrents.

Aider les habitants grâce au cloud

Madrid s’est rendu compte qu’il est possible de créer une technologie numérique sur mesure pour résoudre un problème spécifique, qu’il s’agisse du contrôle du trafic ou de l’accès aux bâtiments et réseaux de transport public. Les logiciels basés sur le cloud améliorent rapidement le déplacement des habitants d’un point A à un point B. Par exemple,MAX, développé par thyssenkrupp Elevator et Microsoft, crée un système de maintenance et d’analyse prédictives.

C’est en utilisant MAX dans 156 ascenseurs que Madrid a pu faciliter l’accès aux quais de son métro. Cela est particulièrement bénéfique pour les personnes handicapées qui ont depuis longtemps des difficultés à accéder au système de transport public de la ville. Grâce à MAX, les techniciens seront directement alertés en cas de problème, ce qui réduira les temps d’arrêt pour réparation et garantira un meilleur accès à tous les habitants.

On retrouve également ce système dans les bâtiments « verts », tels que le siège de BBVA, pour alléger le temps de trajet des employés et mieux les connecter entre eux. Installé dans 60 ascenseurs, MAX peut détecter l’ascenseur qui arrivera le plus rapidement, ce qui réduit les temps d’attente et permet de garder un œil sur les problèmes de maintenance pour éviter des pannes coûteuses.

Ces solutions sont mises en place dans l’ensemble du réseau de transport et routier de la ville pour mieux relier les habitants et regrouper les quartiers isolés afin de favoriser la durabilité économique.

« Basé sur notre plateforme flexible et sécurisée dans le cloud, Microsoft Azure IoT connecte des millions de systèmes de thyssenkrupp et favorise l’intégration et l’analyse de l’ensemble des informations. Grâce aux connaissances tirées des données, thyssenkrupp est à même de faire évoluer son modèle d’activité vers plus de proactivité, avec à la clé une collaboration fructueuse avec les gestionnaires de bâtiments et d’infrastructures”.

Pilar López, Présidente de Microsoft Ibérica

Madrid montre la voie aux villes intelligentes

Madrid met en valeur quelques-unes des technologies numériques les plus avancées, telles que le logiciel MAX testé dans le centre R&D à Gijón (Espagne), faisant de cette ville un centre urbain que le monde observera à l’avenir. Madrid a également trouvé un moyen de créer des solutions innovantes proches des citoyens et destinées à résoudre les vraies problématiques afin de créer un environnement ouvert et collaboratif.

L’engagement exemplaire de la capitale espagnole en matière de ville intelligente a changé la donne. En effet, nous misons plus sur les technologies pour améliorer les villes et ce ne sont plus les mêmes personnes qui décident de la manière dont celles-ci doivent être utilisées. En conséquence, les outils servant à façonner des villes intelligentes demeurent intéressants, flexibles et propices à l’innovation.