Cities

Comment l’escalier mécanique est devenu un élément incontournable des villes modernes

Cent ans avant que le terme « Silicon Valley » ne passe dans le langage courant, l’histoire de l’innovation s’est écrite à Brooklyn, New York. Au tournant du XXe siècle à Coney Island, une incroyable invention a été dévoilée au public, modifiant à jamais notre manière de nous déplacer : le premier escalier mécanique. Il peut être courbe, en spirale, installé à l’extérieur, extrêmement long… l’escalier mécanique, qui constitue un moyen omniprésent de transport de personnes, fait aujourd’hui partie du quotidien. Il a pourtant une histoire fascinante, celle d’un brillant exemple de rupture technologique précoce. URBAN HUB revient sur l’époque des premiers escaliers mécaniques et se penche sur certaines évolutions technologiques qui pourraient bientôt être intégrées à l’un de ces appareils près de chez vous.
Cities
Intelligentes à l’intérieur comme à l’extérieur - De nombreux aspects des villes intelligentes relèvent simplement d’un urbanisme réussi, intégrant à la fois les avancées des technologies numériques et la nouvelle compréhension de principes plus anciens, à savoir les notions de relations, de communauté, de durabilité environnementale, de démocratie participative, de bonne gouvernance et de transparence.
639 vues

Fait le 26/09/2018

L’histoire d’une rupture

Depuis que les premiers passagers se sont risqués dans le prototype d’escalier mécanique chancelant de Jesse Reno à Coney Island en 1896, l’efficacité, la flexibilité et la pérennité des escaliers mécaniques ont fondamentalement transformé notre manière de nous déplacer dans l’espace urbain.

Aujourd’hui, les escaliers mécaniques sont bien plus qu’une attraction, ils jouent un rôle crucial dans le bon fonctionnement de nos économies de consommation. Un appareil défectueux risque de faire rater des trains ou des rendez-vous professionnels. Selon certaines études, un escalier mécanique défaillant dans un centre commercial peut faire des ravages sur les ventes des étages supérieurs.

La preuve par les chiffres. Selon la National Elevator Industry,  une association professionnelle, un escalier mécanique moyen transporte désormais 150 fois plus de passagers qu’un ascenseur classique. Oui, vous avez bien lu : selon les estimations, alors qu’un ascenseur classique transporte 20 000 personnes chaque année, un escalier mécanique moyen déplace plus de 3 millions de passagers par an.

Une ascension difficile

À l’instar de toute innovation majeure, pour que l’escalier mécanique ne reste pas une idée dans l’esprit de son inventeur mais devienne un élément accepté du quotidien, il a fallu aller au-delà de l’obtention des brevets appropriés. Inciter les individus à approuver l’idée d’un escalier qui monte et descend tout seul a demandé un certain effort.

Le premier membre du public à tester le prototype d’escalier mécanique de Jesse Reno à Coney Island a littéralement dû être poussé à le faire. Au début, il n’était pas rare que les utilisateurs du premier escalier mécanique d’Angleterre, dévoilé au Harrods de Londres en 1898, soient pris de vertiges ou s’évanouissent au cours de l’expérience. Les vendeurs les accueillaient donc à l’arrivée avec des sels et du brandy pour les revigorer.

Passer au niveau supérieur

Il n’a pas fallu longtemps pour que les masses hésitantes soient séduites par la polyvalence, l’utilité et la facilité d’utilisation des escaliers mécaniques. À l’Exposition Universelle de Paris en 1900, un modèle fonctionnel a été présenté comme outil facilitant le transport à pied, alimentant toutes les conversations des visiteurs.

Dès lors que les escaliers mécaniques sont devenus plus courants, chacun a voulu déposer un brevet. Les inventeurs ont mis au point différents modèles, tous plus incroyables les uns que les autres. Luttant pour se faire une place sur le marché, les fabricants ont introduit de nouvelles variations telles que l’escalier mécanique courbe, et utilisé de nouvelles appellations telles que « l’escalier roulant », « l’escalier mobile » ou « l’escalator ».

Coney Island

Les escaliers mécaniques, aujourd’hui et demain

Depuis leurs débuts, les escaliers mécaniques ont fortement évolué, reflétant parfois les objectifs des premiers prototypes. Ils ont été conçus sur mesure afin de s’intégrer dans différents espaces pour des raisons pratiques et ont été installés de manière innovante, à l’instar de l’escalier mécanique en spirale du grand magasin New World Daimaru à Shanghai, qui attire tous les regards.

Le plus long escalier mécanique de thyssenkrupp au monde s’enfonce dans les profondeurs de la station de métro Okroujnaïa (Moscou) qui, par nécessité, se trouve en dessous de la rivière Moskova et de son sol marécageux. Sans cet escalier mécanique, les usagers russes devraient gravir environ 300 marches pour sortir de la station. C’est ce qu’on appelle faire de l’exercice en ville !

L’escalier mécanique moderne d’aujourd’hui devient un modèle de fiabilité et d’efficacité énergétique rationalisée. Grâce à une consommation électrique réduite, à la maintenance prédictive et à l’éclairage LED dans les modèles tels que Victoria, les escaliers mécaniques sont plus sûrs – et moins enclins à tomber en panne – que jamais auparavant.

Enfin, le trottoir roulant ACCEL est une autre solution flexible et efficace qui raccourcit les distances dans de nombreux bâtiments et espaces urbains.

Le grand débat : comment utiliser correctement un escalier mécanique ?

Dans les différentes villes du monde, chacun a sa manière d’utiliser un escalier mécanique. Y a-t-il une bonne et une mauvaise approche ? Pour les parents voyageant avec un enfant en bas âge, la priorité est de veiller à la sécurité de ce dernier et de le tenir par la main.

De nombreuses personnes adoptent l’approche « Rester immobile à droite et marcher à gauche ». Toutefois, les techniciens des escaliers mécaniques soulignent que l’usure de la plupart des appareils est due à une répartition inégale du poids. De plus, la plupart des gens préfèrent rester immobiles ; s’ils le sont sur les deux files, la capacité des escaliers mécaniques augmente alors de 30 %.

Il est difficile de changer ses habitudes, d’autant plus que de nombreuses personnes ont peur d’être impolies en restant sans bouger sur la file de gauche. Jusqu’à maintenant, les campagnes lancées à Londres, à Nankin et au Japon n’ont pas réussi à faire évoluer la situation. Une innovation ou une nouvelle fonctionnalité est peut-être en cours de développement !

125 ans plus tard

L’escalier mécanique est un élément si essentiel de la vie urbaine qu’on en oublie vite les efforts requis au début pour l’introduire dans la vie quotidienne. Le regard porté sur l’histoire des escaliers mécaniques 125 ans plus tard révèle le triomphe de la vie urbaine et illustre notre capacité de changement.

 
L'escalator de la Zeche Zollverein

L’escalator de la Zeche Zollverein

Credits:

Coney Island, taken from flickr.com; image credits go to Internet Archive Book Images