Cities

Hiroo Mori, les villes-jardins verticales dans la ville et le futur de l’urbanisme en Asie

L’entreprise Mori Building a joué un rôle essentiel dans la reconstruction et la transformation de Tokyo après-guerre. En alliant des technologies industrielles et des idées modernes à une vision unique, l’entreprise a pu créer des solutions spécifiques aux résultats impressionnants. Hiroo Mori confie à URBAN HUB certaines idées que l’entreprise a mises en œuvre au Japon et dans d’autres villes asiatiques à forte croissance et évoque également quelques-uns des facteurs principaux qui influenceront le futur des villes.
Cities
Intelligentes à l’intérieur comme à l’extérieur - De nombreux aspects des villes intelligentes relèvent simplement d’un urbanisme réussi, intégrant à la fois les avancées des technologies numériques et la nouvelle compréhension de principes plus anciens, à savoir les notions de relations, de communauté, de durabilité environnementale, de démocratie participative, de bonne gouvernance et de transparence.
580 vues

Fait le 05/09/2018

L’idée de ville-jardin verticale

Le concept clé de Mori pour l’aménagement urbain est celui de « ville-jardin verticale ». L’idée est simple mais raffinée. La ville-jardin verticale concentre la densité de la population, des services et des aménagements dans des édifices élevés, ce qui dégage de la place pour les espaces verts publics au niveau du sol.

De nombreuses villes croissantes possèdent encore des zones de faible densité marquées par de petites parcelles de terrain et des édifices d’un seul étage ou de faible hauteur, qui pourraient être englobés dans un projet de bâtiment unique. Selon l’environnement, il est possible de construire une ou plusieurs tours et de transformer une communauté horizontale en ville verticale.

 
Introduction Mr. Mori

Minoru Mori, le créateur de l’entreprise, était un visionnaire qui a su concrétiser ses idées et ses rêves pour la ville et l’aménagement urbain de Tokyo. Hiroo Mori discute de la vie, des idées et de l’héritage laissé par Minoru Mori dans une vidéo de 10 minutes.

Créer une ville dans la ville

La « ville dans la ville » reconfigure et redéfinit le concept de quartier. Hiroo Mori élabore :« Roppongi Hills possède une tour de bureaux, mais comprend également environ 800 unités résidentielles, plus de 200 magasins et restaurants, un musée d’art contemporain, un observatoire, une gigantesque salle de spectacle, un hôtel, une station de télévision, un restaurant/club privé et même une école. »

La collaboration est importante pour pouvoir mener à bien un tel projet et la confiance est donc essentielle : « Avant la construction de Roppongi Hills, l’entreprise a travaillé avec environ 400 propriétaires fonciers pendant 17 ans, qui ont finalement formé l’Association des résidents de Roppongi Hills. »

L’ancienne communauté a donc évolué et est peut-être même devenue plus forte durant ce processus. « Le lien entre les propriétaires et l’entreprise continue de se renforcer. Cela fait maintenant plus de 30 ans que nous nous connaissons et l’association des résidents continue de grandir. »

Roppongi Hills

L’aménagement urbain dans les grandes lignes

La clé du succès pour l’aménagement urbain est d’entretenir un réseau allant au-delà des édifices bâtis. Dans un sens, la Mori Building Company ne construit pas des bâtiments, mais crée un quartier urbain tout-en-un centralisé – les pièces de construction dont chaque structure urbaine est constituée.

Selon Hiroo Mori, le but est de « créer et de nourrir le tissu urbain ». Rassembler les lieux de résidence, de travail et de loisirs dans un seul bâtiment à usage mixte crée un espace sûr et confortable pour les contacts humains, ce qui renforce la communauté et les activités économiques.

« Dès la phase de conception, nous réfléchissons aux modes de vie, de travail et de rassemblement des habitants de la ville. Nos pratiques de gestion urbaine offrent aux citadins de nombreuses opportunités d’entrer en contact. La gestion urbaine crée et maintient un sentiment de cohésion pour l’ensemble de la communauté et chacun se sent chez lui. »

« Dans les 20 ou 30 prochaines années, je pense que les villes en général continueront de se développer selon trois axes majeurs : la population, l’environnement et les technologies. »
Hiroo Mori, Directeur et Vice-Président de Mori Building

Un bon aménagement : un avantage concurrentiel

Un bon aménagement urbain contribue aussi au succès de la stratégie urbaine globale. « Tokyo, par exemple, fait face à une forte concurrence internationale. Pour attirer les multinationales et les créatifs, Tokyo doit conserver ses points forts tels que la taille et la stabilité de son économie tout en améliorant ses points faibles, comme ses connexions avec d’autres métropoles internationales. »

Les villes en pleine « croissance » comme Shanghai ou Jakarta doivent se concentrer sur le développement physique de l’espace urbain. Les villes plus « mûres » comme Tokyo, elles, doivent plutôt se concentrer sur « l’alimentation du tissu urbain à long terme plutôt que sur la construction de nouveaux bâtiments. »

Des projets phares à Tokyo : le modèle Mori se manifeste le mieux à Tokyo, la plus grande métropole du monde.(ARK Hills, Roppingi Hills, Omotesando Hills, Toranomon Hills)

Shanghai – le symbole d’une nouvelle puissance économique

L’entreprise Mori est aussi active dans d’autres pays asiatiques. L’exemple le plus notable de ses activités est sans doute la tour de 101 étages du World Financial Center à Shanghai (SWFC), qui a récemment obtenu le prestigieux 10 Year Award du CTBUH.

« Pour la ville de Shanghai, ce symbole architectural symbolise l’émergence de la ville en tant que capitale économique et l’arrivée de la Chine sur la scène internationale. Les lignes audacieuses du Shanghai World Financial Center lui permettront de rester un élément incontournable de la silhouette de la ville. »

Sa bonne technique de construction fait en partie son attrait. Le SWFC « utilise les technologies les plus récentes pour garantir des niveaux de sécurité extrêmement élevés en cas de tremblements de terre et de vents puissants en combinant trois systèmes : la mégastructure externe, le noyau de murs au centre et les vérins stabilisateurs reliant les deux structures. »

L’idée est de créer un bâtiment tellement sûr que les citadins s’y sentent à l’abri en cas de sinistre – au lieu de vouloir fuir. De plus, le SWFC comporte de nombreuses caractéristiques durables, telles que les ascenseurs à double cabine qui économisent de l’énergie. Les quatre ascenseurs à cabines superposées du Shanghai World Financial Center possèdent à la fois une vitesse élevée et une faible consommation d’énergie.

Les populations urbaines et l’avenir des villes

Hiroo Mori est attaché au passé mais garde un œil sur l’avenir des villes. Leurs populations y jouent un rôle central. « À la base, les villes sont un large ensemble d’individus. Fournir le meilleur environnement urbain aux résidents et s’assurer que les villes restent des lieux de résidence et de travail attractifs est la clé du succès des villes de demain. »

« Globalement, certaines villes doivent relever le défi d’une faible fécondité et d’une population vieillissante. Elles devront développer des services adéquats pour les seniors, tout en veillant à attirer de nouveaux résidents. La plupart des villes japonaises, Tokyo incluse, y feront face dans les prochaines décennies. »

Technologies, transports et développement urbain

Les technologies sont un autre facteur important influençant le futur du développement urbain. « Les nouvelles technologies ont déjà un impact immense sur la vie quotidienne de chaque individu. Les villes devront s’adapter pour faire place aux technologies et les intégrer afin d’en tirer le meilleur profit. »

« Nous apercevons dès aujourd’hui l’émergence de nouvelles formes de travail, de transport et de divertissement qui changeront la façon dont les citadins interagissent entre eux et avec l’environnement urbain. Que ce soit par le biais des pistes pour véhicules de location auto-pilotés ou des téléconférences en plein air grâce à la réalité augmentée (RA), la nature des espaces urbains continuera d’évoluer. »

Par exemple, « l’ascenseur sans câble MULTI est une idée unique en son genre car les cabines ne sont pas restreintes à un mouvement vertical, ce qui autorise plus de variations au niveau des plans de construction. »

Mori Quote French

Des idées pour réaménager l’espace urbain

Le modèle Mori a fait ses débuts dans le Japon de l’après-guerre, mais est maintenant mis en application en Chine et dans d’autres villes asiatiques. À Jakarta, par exemple, l’entreprise construit un nouvel ensemble autour d’une tour de bureaux de 59 étages. En même temps, le modèle continue d’évoluer au Japon.

Bien que le modèle soit basé sur des idées statiques, la mise en œuvre pratique de ces idées est très dynamique. Le modèle Mori continue de s’adapter à mesure que de nouveaux défis et technologies apparaissent. Nul doute qu’il fera naître de nouvelles versions des villes-jardins verticales, des villes dans la ville et des réaménagements urbains à la pointe de la technologie.