Buildings

Un symbole d’espoir: l’équipement du plus haut building des USA

Un gratte-ciel peut-il à lui seul remonter le moral de toute une nation ? Avec ses 104 étages et ses 541 m de haut, le One World Trade Center (1WTC) est un symbole d’espoir pour de nombreux citoyens américains et individus à travers le monde.  Il représente l’indéfectible optimisme d’un pays qui n’a jamais cessé de se tourner vers l’avenir et de voir les choses en grand.

Des sentiments exacerbés ont animé tous ceux qui ont travaillé sur ce building mythique. Aider le 1WTC à sortir de terre pour s’élever vers le ciel n’a pas été chose facile. Partez à la rencontre des personnes qui ont rendu cet immense exploit possible, et découvrez ce qui continue de les motiver.

Buildings
Des témoins de la durabilité urbaine - De nos jours, l’aménagement urbain pose les bases des villes de demain, leur insufflant l’inspiration nécessaire en termes de durabilité, de décisions écologiques et de mode de vie responsable.
764 vues

Fait le 12/11/2014

"Nous ne serons probablement plus jamais confrontés à une tâche d'une telle ampleur. Participer à ce projet n'est pas une question personnelle, c'est le symbole de ce que le One World Trade Center signifie pour notre pays, pour les personnes qui y ont travaillé et pour celles qui ont perdu leurs proches le 11 septembre."

Scott Lahmers

Expert technique | thyssenkrupp Elevator

Imaginez un peu : des escalators sur 100 étages

Le mois de décembre 2012 a constitué un moment spécial pour tous ceux qui ont travaillé sur le One World Trade Center (1WTC) à New York. Pour l’expert technique Scott Lahmers, l’installation des deux derniers escalators vers la plateforme d’observation fut une expérience inoubliable. Il a fallu hisser les escalators depuis le sol jusqu’au 100e étage.

En raison du temps nuageux, l’équipe n’était même pas sûre de pouvoir lever les escalators ce jour-là. Par chance, Scott Lahmers avait son appareil photo avec lui et ses images ont rapidement été relayées sur l’Internet.

La perspective insolite de voir des escalators flotter dans le ciel a immédiatement attiré l’attention des gens. Il y avait là quelque chose de majestueux et de solennel à la fois. Cet équipement démesuré semblait bien frêle dans la lumière de cette matinée d’hiver, mais ces escalators portaient un message d’espoir envers et contre tout. Des pièces de métal riches en symboles qui en disaient long sur l’ambition d’aller de l’avant et de s’élever. 

 

Les paroles de Scott reflètent le sentiment de bon nombre de ses collègues sur le chantier. Il a partagé leur fierté, leur enthousiasme, leur impression de faire partie d’une œuvre plus vaste.

L’achèvement de la construction du 1WTC a marqué l’aboutissement d’années de préparation, de construction et de collaboration de milliers de personnes. Ce fut l’occasion de prendre du recul et de réfléchir sur le sens à donner à cette réalisation. Le président américain Barack Obama était présent pour signer la dernière poutre métallique avant sa pose. Ce fut un moment mémorable. 

"Je ne suis que l'un des nombreux participants à ce projet. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point il est important pour nous que le Président reconnaisse notre pleine et entière implication dans ce projet. C'est un événement unique dans une vie, et je suis heureux d'y avoir participé."

Michael DeNardo

Chef de chantier du 1WTC | thyssenkrupp Elevator

J'ai serré la main d'Obama

Ils ont choisi différents symboles pour exprimer leur respect : le Président Obama, un drapeau américain discret sur le revers de son veston, et le chef de chantier Michael DeNardo, des autocollants représentant l’espoir et le patriotisme sur son casque. Mais les deux hommes n’auraient pu se montrer plus unis que lorsqu’ils ont partagé leur fierté pour cette réalisation qu’est le 1WTC, chacun ayant joué un rôle essentiel dans son achèvement.

Le 14 juin 2012, le Président Obama a visité le site du 1WTC pour signer la dernière poutre d’acier à assembler dans la tour. C’est ce jour-là que Mike a eu l’occasion de serrer la main du Président, qui les a remerciés, lui et son équipe, pour l’impressionnant travail accompli sur cet immense chantier.

Voici ce que le président Obama a écrit sur la poutre en acier : We Remember. [Nous n’oublions pas.]  We Rebuild. [Nous reconstruisons.] We Come Back Stronger. [Nous en sortons plus forts.]

"Plus l'immeuble est haut, plus les difficultés sont élevées pour nous, les ingénieurs. Sans ascenseurs intelligents, aucun building tel que celui-ci ne serait envisageable."

Joe Braman

Vice-président régional New York | thyssenkrupp Elevator

Il observe un trou béant, à des centaines de mètres au-dessus du sol. Difficile d’imaginer que l’endroit où se tient Joe Braman, le vice-président régional de New York, sera bientôt une artère vitale où s’engouffreront chaque jour 14 000 personnes. Ce nombre a une résonance particulière pour Joe.

Il est capable de vous donner les chiffres et les algorithmes qui expliquent comment ces ascenseurs sophistiqués peuvent accélérer les trajets, minimiser les files d’attente dans le hall, et même optimiser jusqu’à 90 % la sécurité. Il existe ici une certaine forme d’intelligence dont le seul but est de servir les usagers.

Même si cela ne saute pas aux yeux lorsqu’il inspecte une cage d’ascenseur vide, Joe Braman est un homme proche des gens. Il est appuyé et inspiré par une équipe qui s’étend de l’expert en béton de fondations à l’ingénieur sur son ordinateur portable, en passant par les ouvriers qui déjeunent en profitant de l’une des vues les plus grandioses qu’un chantier puisse offrir.

thyssenkrupp se souvient

1 000 employés thyssenkrupp issus de huit pays différents participent à une course caritative en mémoire du 11 septembre.

Alignés bout à bout, tous les câbles d’ascenseurs du One World Trade Center couvriraient plus que la distance de New York à Baltimore. Le réseau des employés thyssenkrupp couvre, lui, plusieurs fois le globe, et sa portée et son envergure se sont imposées lorsque l’équipe « thyssenkrupp se souvient » a rejoint des milliers d’autres dans le cadre d’une course caritative visant à lever des fonds pour le Mémorial du 11 septembre.

Une occasion pour les ouvriers, les cadres et les ingénieurs de parcourir les rues de New York, Hawaï et Essen. Et une manière impressionnante de montrer que leur engagement commun en faveur du 1WTC s’étend bien au-delà des fils et des câbles. 

 
®

Bref aperçu des faits, de haut en bas

Travailler sur le 1WTC fut une expérience mémorable pour toutes les personnes impliquées. La fierté qu’ils ont éprouvée à cette occasion tenait tout autant de l’intérêt historique que de la prouesse technique. Des réalisations de ce type ne sont possibles qu’avec la collaboration de personnes du monde entier. Ensemble, nous pouvons dire : « Oui, nous l’avons fait ! »