Buildings

Mieux se déplacer : la vie dans un bâtiment intelligent

Qui n’aimerait pas vivre dans un bâtiment répondant à tous ses besoins ? Qu’en est-il de sortir à l’air libre, de profiter de la nature ou de visiter la ville ? Plus que jamais auparavant, les concepteurs de bâtiments prennent en considération le bonheur et l’épanouissement des utilisateurs, et les possibilités se révèlent formidables.

Projetez-vous 4-5 ans en avant et faites la connaissance d’Aviana, une femme célibataire qui travaille et est mère de jumelles âgées de trois ans. Elle accepte un nouveau poste, qui va de pair avec un appartement payé par l’entreprise. Elle emménage dans un complexe moderne de grande hauteur composé de nombreuses tours, d’espaces verts et de connexions très rapides, que ce soit pour aller au travail, à l’école maternelle, au supermarché ou en centre-ville.

Buildings
Des témoins de la durabilité urbaine - De nos jours, l’aménagement urbain pose les bases des villes de demain, leur insufflant l’inspiration nécessaire en termes de durabilité, de décisions écologiques et de mode de vie responsable.
1318 vues

Fait le 27/01/2016

Plus de temps pour vivre

Quand elle repense aux inconvénients qu’elle avait à supporter avant, Aviana est ravie d’avoir déménagé. Elle n’a plus de problèmes pour monter plusieurs étages avec ses jumelles tout en portant de nombreux sacs de courses. De même, elle n’a plus à courir à l’école maternelle avant de faire le chemin inverse pour aller travailler, ce qui lui faisait perdre plusieurs heures par jour.

Aujourd’hui, Aviana et ses enfants passent une matinée agréable, ce qui est leur nouveau quotidien. Elle prend le temps de leur lire une histoire, puis toutes trois prennent leur petit-déjeuner en profitant de la vue sur la ville. « Regardez », dit Aviana, « certains de vos camarades sont déjà en train de jouer dans la cour de l’école. »

Vers le haut, vers le bas et sur les côtés

« On peut prendre nos vélos, maman ? »

Bien sûr que oui. Ils ne prendront pas beaucoup de place dans les ascenseurs. Avec ses deux enfants dans une remorque, Aviana se dirige vers l’ascenseur « local » dans le hall. Après quelques arrêts, elles font un changement pour prendre la « ligne circulaire » du bâtiment, un circuit d’ascenseur express à deux voies.

Il y a deux portes d’ascenseur spéciales qui s’ouvrent à des intervalles de quelques secondes pour laisser les passager entrer et sortir, sans que personne n’appuie sur un bouton. Aviana et les filles montent dans l’ascenseur « en bas ».

À chaque fois que les portes s’ouvrent au cours de leur bref trajet, les jumelles annoncent les étages : « 30e étage, tout le monde à bord ! 10e étage, tout le monde à bord ! » Au rez-de-chaussée, l’ascenseur change de trajectoire : il se déplace horizontalement. « Cet assasseur Molly est amusant, maman. »

« Ascenseur MULTI », corrige Aviana.

Endless Vertical City by Sure Architects Ltd.

Ne plus traverser les rues

Elles arrivent ensuite à la « station centrale », où se rejoignent plusieurs lignes d’ascenseurs MULTI. Les gens venant d’un bâtiment montent rapidement dans un ascenseur pour accéder à un autre immeuble. Aviana pourrait faire la même chose pour aller travailler, mais elle doit d’abord déposer ses enfants à la maternelle.

Cette station centrale ainsi que l’école maternelle se trouvent dans le centre commercial, un temple du shopping qui attire les habitants de toute la région. C’est très pratique : Aviana peut faire rouler son caddie rempli de courses jusque dans sa cuisine.

Le trajet aller-retour jusqu’à l’école (bisous inclus) ne dure que quelques minutes, et Aviana reprend le chemin du travail. Le voyage est similaire : elle prend une ligne MULTI qui circule d’abord horizontalement, puis verticalement, elle sort et monte dans un ascenseur plus traditionnel pour accéder à son bureau situé quelques étages au-dessus. Ce qui lui prenait une heure auparavant est désormais réalisé en moins de 15 minutes.

Vie urbaine : une promenade dans le parc

Aviana ne s’imagine pas reprendre son ancien travail ni son appartement précédent. Les avantages dont elle bénéficie sont trop nombreux. Parfois, depuis la fenêtre de son bureau, elle voit ses filles jouer dans une belle cour verdoyante. Après le travail, elle peut aller faire du jogging dans le parc aménagé sur le pont suspendu qui s’étend sur plusieurs toits avant de récupérer ses filles.

Lorsque des amis ou de la famille lui rendent visite, elle les emmène dans l’un des parcs situé sur les toits, au centre commercial ou au cinéma multi-écrans. Si elle a plusieurs invités, ceux-ci peuvent loger à un hôtel accessible via un court trajet en ascenseur. Pour accéder aux autres parties de la ville, elle et ses invités peuvent louer des vélos électriques écologiques ou prendre un ascenseur jusqu’à la station ACCEL, un trottoir roulant rapide qui les conduit au métro ou en centre-ville en quelques minutes.

La magie invisible

Derrière tout cela se cache un vaste réseau de données, qui utilise des technologies analytiques et prédictives pour garantir que tout se déroule en douceur et que les dispositifs sont corrigés avant même qu’ils ne tombent en panne.

Par exemple, les ascenseurs utilisent un système appelé MAX. Des capteurs recueillent des données sur les machines et les envoient vers le cloud, où elles sont analysées en continu pour détecter les anomalies. Les techniciens de maintenance interviennent bien avant que les problèmes ne surviennent. Depuis son déménagement, Aviana n’a jamais vu de panneau « hors service », lequel restera inconnu de ses filles.

Surtout, Aviana et ses filles sont ravies de pouvoir passer beaucoup plus de temps ensemble, ainsi que de toutes les opportunités qui s’offrent à elles pour s’amuser, s’épanouir et créer des souvenirs.

Les innovations qui feront de l’histoire d’Aviana une réalité

MULTI – le premier ascenseur sans câble à plusieurs cabines utilisant la lévitation magnétique (« maglev »)