Buildings

Les tours s’élèvent à l’Est – l’Asie, au sommet de la construction de tours géantes

Les gratte-ciels « supertalls » poussent partout dans le monde, mais surtout en Asie (y compris au Moyen-Orient). Le nombre de tours géantes dans les villes comme Bangkok, Pékin, Doha, Dubaï, Hong Kong, Kuala Lumpur, Bombay, Shanghaï, Singapour et Taipei est déjà grand et il ne cesse de s’élargir. Actuellement, l’Asie compte 9 des 10 plus grandes tours du monde, 17 des 20 plus grandes, 26 des 30 plus grandes, et la liste ne s’arrête pas là.
Buildings
Des témoins de la durabilité urbaine - De nos jours, l’aménagement urbain pose les bases des villes de demain, leur insufflant l’inspiration nécessaire en termes de durabilité, de décisions écologiques et de mode de vie responsable.
202 vues

Fait le 11/04/2019

Comment peut-on construire des tours si grandes ?

Depuis les années 60, les tours utilisent un système et une structure combinant un cœur de béton et un châssis tubulaire pour atteindre de la hauteur et maximiser l’espace utilisable. Les nouveaux matériaux et nouvelles formes de construction ainsi que les outils numériques permettent aux architectes de construire des bâtiments plus élevés.

Les édifices de plus de 300 m de hauteur sont appelés gratte-ciels « supertalls ». Mais une nouvelle catégorie de gratte-ciels encore plus grands a vu le jour, avec des hauteurs dépassant les 600 m. Ceux-ci sont appelés gratte-ciels « megatalls ».

Pourquoi l’Asie accueille-t-elle tant de gratte-ciels ?

L’Asie est l’endroit idéal pour notre époque. Chaque ville et chaque pays est unique, mais les grandes villes d’Asie semblent disposer de la plupart des ingrédients nécessaires pour soutenir une croissance verticale vertigineuse. Parmi ces caractéristiques, on compte : une population élevée, une urbanisation rapide, une croissance économique massive, une grande accumulation de richesse, des contraintes spatiales (p. ex. à Hong Kong et Singapour) et/ou de plus en plus le désir de profiter des avantages de la densité élevée, en termes de développement durable et d’économie d’espace.

Si vous ajoutez à cela le désir bien humain d’afficher son propre succès ainsi qu’un peu de vision et d’ambition architecturales, tout cela fait de l’Asie le terreau idéal et le leader de la construction de tours.

World Map Supertall Cities

Les gratte-ciels supertalls d’Asie

Avec 116 gratte-ciels (« supertalls ») sur les 144 du monde entier, l’Asie possède de nombreux exemples de tours. Complétée en 2012, la Keangnam Hanoi Landmark Tower (328,6 m) est le deuxième bâtiment le plus élevé du Vietnam. Et avec ses 300 m, la NBK Tower de Koweït abrite le nouveau siège de la Banque nationale du Koweït.

À Séoul, la tour Parc 1 Tower A de 338 m sera le deuxième bâtiment le plus élevé de la ville lors de son inauguration en 2020. 28 ascenseurs TWIN (deux cabines qui se déplacent indépendamment dans une seule cage) y desservent 68 étages à une vitesse maximale de 7 m/s. Les ascenseurs TWIN, économes en termes d’espace et d’énergie, ont aussi permis à la PIF Tower (385 m) de Riyad d’obtenir la certification LEED Gold.

Supertall plus – les gratte-ciels d’au moins 400 m

22 des 26 bâtiments du monde ayant une hauteur minimale de 400 m sont situés en Asie. Un bon exemple est le Shanghai World Financial Center (SWFC), du haut de ses 492 m. En tant que 10e plus grand bâtiment du monde, il a reçu de nombreuses récompenses, y compris le prestigieux prix 10 Year de CTBUH.

Le SWFC utilise des solutions de mobilité à double cabine de thyssenkrupp Elevator pour fluidifier le trafic au niveau de ses 101 étages. Ailleurs en Chine, la nouvelle tour Wuhan Center Tower de 438 m utilise des ascenseurs à haute vitesse de thyssenkrupp Elevator également – un must pour l’une des « 15 mégalopoles de demain ».

Megatall : des pionniers à une altitude de plus de 600 m

Les quatre gratte-ciels « megatall » (≥ 600 m) sont tous situés en Asie, y compris les deux tours isolées « megatalls ». Près de dix autres tours megatalls sont en cours de construction ou sont en projet, avec un début de construction prévu en 2019. L’un des bâtiments megatalls est la Makkah Royal Clock Tower, qui comporte des systèmes de mobilité spéciaux fournis par thyssenkrupp Elevator.

De plus, il existe trois projets de tours appelées « kilotalls » – c’est-à-dire avec une hauteur de plus d’un kilomètre. Il semble que la Jeddah Tower sera la première, avec une finition prévue pour 2021. La Sky Mile Tower à Tokyo a pour ambition d’être la première tour d’un mile de haut (1 700 m). Si le projet se concrétise, nul doute qu’il fera appel à des solutions de mobilité innovantes et flexibles.

Skyscrapers Asia

Les gratte-ciels répondent aux problèmes d’espace

Les formes d’habitats à forte densité sont une solution durable face aux grandes tendances telles que l’urbanisation en masse et l’étalement urbain. Les gratte-ciels permettent un habitat à haute densité et optimisent l’utilisation de l’espace au sol, une ressource limitée et précieuse. Mais l’espace au sol n’est pas le seul problème. L’espace de chaque étage est également précieux. Or, plus les bâtiments sont élevés, plus l’espace consacré aux ascenseurs, qui rendent l’utilisation des gratte-ciels faisable, est grand.

C’est pourquoi de nombreux gratte-ciels supertalls utilisent des ascenseurs à double cabine ou le système flexible TWIN. Et c’est également la raison pour laquelle des architectes du monde entier s’enthousiasment pour le révolutionnaire système MULTI. Grâce à l’utilisation de la sustentation magnétique à la place de cordes ou de câbles, les tours n’ont plus besoin de cages d’ascenseurs supplémentaires pour desservir les étages supérieurs – et ce peu importe leur taille finale !

Tokyo Mile High Skyscraper

Credits

Keamnam Honoi Landmark Tower, taken by Soyoungah, taken from Wikimedia Commons

Wuhan Center, taken by Baycrest, taken from Wikipedia

Shanghai World Financial Tower, taken by GG001213, taken from Wikimedia Commons

Makkah Clock Tower, taken from Max Pixel

Shanghai Tower, taken by Baycrest, taken from Wikimedia Commons 

Burj Kalifa, taken by Pixabay, taken from Pexels

Abraj Al Bait, taken by King Eliot, taken from Wikipedia

Ping An Finance Centre Shenzhen, taken by Chris, taken from flickr.com

Tokyo (Sky Mile Tower), taken from Architectural Digest; image credits go to Courtesy of Kohn Pedersen Fox